La Vie Des Hommes Au Paléolithique

LA vie DESHOMMESDE ns PREHISTOIRE

1. Comme? ou quoi connaître la cru deshommes du passé?

Ladécouverte des toujours osseux des hommes aux la Préhistoirea permis de reconstituer de toi squelette puis leur alluregénérale (voir chapître précédent).Mais quel différent leur vie? les questions fabriquer sontnombreuses rang recouvrent les points suivants: durée aux vie,structure sociale, techniques, art,stratégies du recherche aux nourriture, habitation,langue, croyances,coutumes. En l"absence d"écriture, leurmode aux vie née peut un m reconstitué qu"à partirdes demeure et des pistes laissées à lintérieur lessols, das sédiments ou dessus les roches dures.

Les demeure humainspeuvent donner des indications pour le mode ns vie mais eux sontd"autant reconnaissance rares que les temps sont concède reculés. Das parties"molles" sont dur conservées, les momificationnaturelle dorient un phénomènes exceptionnel. Esquive restesosseux exigent des conditions bien définies pourêtre conservés. Aux plus esquive os sont communément brisésetdispersés; esquive squelettesentiers sont souvent les indices du sépulture, doncde culte desmorts. Esquive traces d"anciennes fractures osseuses, d"incision avec unoutil peuvent donner lieu jusquà des interprétationsdifficiles jusquà vérifier. Lorsque de collagène estconservé dans des os, cas des ruines récents, !"ADNmitochondrial peut matin analysé, s"il n"est étape tropdégradé, und des relation génétiquespeuvent être déduites entré plusieurs individus. Das dentssont lesparties lesplus facile conservées; de toi usure pouvez donner desrenseignements dessus le régime alimentaire.

Vous lisez ce: La vie des hommes au paléolithique

Les tracesd"activité humain sont les concéder instructives. Elle sontbeaucoup concéder fréquentes que esquive restes humains. Cette sont desoutils enbois, enos, en pierre, des récipients en earths cuite, des bijoux... Pourles temps anciens, seuls das outils en pierre(généralementdes silex) sont conservés. Esquive techniques de taille ontd"ailleurs lété utilisées à XIX ème et auXXèmesiècle pour établir la sortir ensemble des tempspréhistoriques en l"absence aux datations: Paléolithiqueinférieur, medium et supérieur, Mésolithique etNéolithique. On trouvé encore des mal deconstruction, des accumulations localed"osd"animaux, du plantes, du coquillages qui express desactivités du chasse, de cueillette. Il y a enfin des indicesd"expression artistique ou religieux illustrées moyennant lesgravures oupeintures surroches, qui peuvent complètement disparaître entre l"effet del"érosion rang del"altération, et esquive sépultures.

Laconservation des pistes d"activité dépendance despériodes. Bénéficie on peut s"en douter, le début ns lapériode historieta , vers -5000 années enOrient, fournit aux nombreuses traces aux travaux(fossés,constructions…), des objets d"artisanat (outils, récipients,bijoux…), des vêtements, dessins, gravures etsurtout écriture. Das périodes préhistoriquesrécentes (Néolithique, Paléolithiquesupérieur) fournissent des témoin nombreux,comme pourles ère historiques mais sans l"écriture. Esquive temps anciens(Paléolithiqueinférieur, vers – 1M.a.) sont beaucoup moins riche et sontillustrés par des objetstravaillés en pierre, généralement en silex,qui vont ns simples galets cassés ( pebble culture) audébut aux Paléolithique jusqu’à des silexgrossièrement retouchés, enfin plus finementretouchés pour fin du Paléolithiqueinférieur.

2. La vie au Paléolithiqueinférieur (-2,5M.a. à -300 000 ans)

Afrique, Asie, Europe: Homo habilis, H. Ergaster, H. Erectus, H.heidelbergensis.

Les restes d"Homohabilis sont associés aux plus anciennes industries depierre taillée: ce sont surtout des galets ensilex morceaux modifiéspar percussion, souvent difficiles à discriminer des silexcassés naturellement. Esquive galets sont taillésgénéralement sur une seule facepour confectionner un outil (chopper)ou pour acquérir des épissure tranchants. Ces outilsdevaient luipermettre du découper des morceaux ns viande ou aux casser desos. Cette difficile dereconstituer leur mode de vie. On s"accorde à penser quec"était d"abord des cueilleursde fruit et du racines, puis des chasseurs du petitsanimaux, potentiellement mêmes aux charognards,eux-mêmes proies des grandscarnivores (comme das singes actuels). Deux outilsrudimentaires servaient à dépecer les proies. Leurdurée aux vie nedevait démarche excéder30 ans.

Homo ergastersait tailler le caillou sur das deux faces enfabricant ainsi le biface. Ces hommesdevaient probablement utiliser aussi des outils en boire qui ne peuventpas un m conservés. Ledéveloppement des membres inférieurs de toi permit decouvrir aux grandes distances jusquà la chercher de alimentaire pourfinalement, jusquà partir ns l"Afrique, atteindre l"Asie et l"Europe (H. Georgicus). La structurellement dularynx déduite des ruines osseuxne sonner pascompatible avec un langage articulé. Prendre plaisir pour Homohabilis, cette n"y a pas du trace ns sépulture.


*
*

*
*
Homo erectus: Trace de foyer ; biface (Terra amata, Nice)

Homo erectus afaçonné des outils qui sont symétriques etparaissent mieuxadaptés à leur usage (couper, gratter...). Cette acolonisé une grande partie ns globe (excepté lesAmériques et certaines îles). Le sien outillageperfectionné et peut être son comportement social à lui ontpermis de chasser des super gibiers (herbivores).Les pistes decendres du bois associées à ses restes laissent penserqu"ilssavaient utiliser le feu.

Homo heidelbergensisenfin senourrissaitsurtout ns lachasse. Nous associe d"ailleurs ns développement ns cerveauà la consommation aux viande. Cette pouvait chasser leschevaux et ns rhinocéros. Ilfabriquait même desépieux à lancer qui obtenir jusqu"à2,50m du long. Das marques du découpage sur des osindiquentqu"il lesraclait pour en enlever la viande. Esquive os des biens aussiutilisés prendre plaisir desoutils convoque la fabriquer d"outils en silex. Les développementde ses capacitésculturelles a fait estimé à quelques chercheur qu"Homoheidelbergensispossédait déjà les rudiments d"une l’âme simple.

3. La vie au Paléolithiquemoyen (-400 000 jusquà -30 000 enEurope)

Europe, asiatique (ProcheOrient),Afrique de Nord

Homoneandertalis und similaires

3.1 Industries

L"industrie aux Moustérien orient caractérisée parune technique ns tailledes silex concède précise; les éclatsprélevés surles galets sont retouchés en fonctiond"utilisation concrètement (racloirs, pointes). Les silex estdébité en découper qui pouvaient êtreutilisés bruts hay bienretouchés, facile modifiéssur ton bords pour acquérir des outils concède spécialiséstels que das racloirs. Des pistes d"adhésif gaveaux en bitume ouen résine sur certains outils montrent que ceux-ciétaient emmanchés. Les manches en boire (ou en os) née sontgénéralement pas conservés mais ondécouvert en particulier à lintérieur un terre d"Allemagne un fragmentd"épieu en boire fiché dans esquive os aux thorax d"unéléphant associer à deséclats de silex.

Il dorient probable que das derniers Néandertaliens soient lesauteurs d"un faciès culturel aux transitionentre ns Paléolithique milieu et le Paléolithiquesupérieuren Europeoccidentale qui dorient caractérisé ns débitagede lames und la production d"outils en os.


(a)
*

(b)
*

(c)
*
(d)
*

Industrie lithique duMoustérien. (a) Néandertalien taillant une silex(reconstitution in Wikipedia); (b) nucléus etéclat; (c) racloir (Musée d"Angoulème); (d) Lamesur éclat (Musée d"Angoulème).

3.2Chasse et thérapie alimentaire

Les accumulations d"ossements d"herbivores(cerfs, bisons) contesté des toujours deNéandertaliens sont interprétées bénéficie lerésultat ns leur chasse. Les traces ns découpe sur les ossont visibles. Lapratique ponctuelle d"un charognage actif (accès primaireà ns carcasse enécartant esquive prédateurs hay en recherchant das animauxmorts dans des piègesnaturels) est également possible. L"analyse isotopique (C, N) ducollagène des os du néandertaliens d"un site aux Charente,daté d"environ 40 000 âge BP, démontrer que celles individusconsommaient essentiellement aux la viande aux grands herbivores.

Les tracesde feusont fréquentes. Das traces aux découpe portées parles osd"animaux (herbivorescomme das cervidés) trouvés jusqu’à proximitémontrent qu"il débitait le sien gibier àl"aide du ses outils en silex.

3.3 Habitat

Les ruines deNéandertaliens ont communément été trouvé dansdes grottes foins des abris parmi roches, maïs peut-être parce queces base sont concéder propices for fossilisation. Cette certainqu"ils occupaient des grottes à moins provisoirement maïs ilspouvaient déclenché des huttes en branchages recouvertes aux peaux .

3.4 Langage

Au regardé dela structure ns son larynx, nous pensait qu"il jai eu un langagearticulé venir moinssommaire.

Voir plus: Le Domaine De La Boëre Cabane-Bulle Beaulieu-Sous-La-Roche (85)

En 1983, ns oshyoïde néandertalien a été découvert.L"oshyoïdemaintient la base de la langue et est significativement àl"élocution. Une étude récent a montré quecet os était concède petit suite celui du l"homme moderne: la balayer del"homme aux Néandertal aurait ainsi été plus aigueque celle ns l"homme moderne. Le langage monter aété confirmer l"année dernière parune étudier génétique: l"ADNm posséder ungène qui dans la maison de l"homme moderne est associer auxdéveloppement des aires du cerveau liées à lamaîtrise de langage articulé.

3.5 manifestations rituelles rang artistiques

Les restes du néandertaliens sont collègues auxpremières manifestations du préoccupationsesthétiques ou symboliques: collecte aux fossiles hay deminéraux rares, ocre (terre luang utilisée commepigment)utilisée probablement prendre plaisir peinture corporelle (?), pièce detraits, du lignes ou designes géométriques simples pour des os ou des pierres.Dans certains sites, desaccumulations decrânes d"oursqui semblaientdisposés exprès ont étéinterprétées prendre plaisir le résultat d"un«culte aux l"ours».


*

*

Canine du carnivore percée interprétéecomme un attachement

3.6 Rites funéraires

Certainssquelettes sont arrangement defaçon sommaire et peuventêtre associées à des ruines végétauxou des coquillages. Ces premièresvéritables sépultures tout le monde sait datent d"environ -100 000ans et ont étémises venir jour à Proche-Orient. Elles comportent normalement des fossesintentionnelleset sontpratiquement toujours connecté avec à des habitats. Il estpeu probable qu"ellesn"aient eu qu"un rôle fonctionnel simplement destinéà se débarrasser d"unedépouille, mais elles seraient joli l"indice ns ritesfunéraires. Eneffet, dans certaines cas, ellescomprennent desdépôts funérailles (outils lithiques, fragments defaune). A Shanidar (Irak), une sépulture renfermait unNéandertalien enterré sousune gros dalle; une grande quantité de pollens du plantesà fleurs étaitprésente environ du corps, ce qui a étéinterprété commela preuve du dépôt ns nombreusesfleurs lors de l"enfouissement. Ns présence ns traces dedésarticulation, dedécharnement, de fracturationintentionnelle ou du calcination sur certains os deNéandertaliens a déposé des problèmesd"interprétation. Nous a d"abordpensé à ns cannibalisme mais celà pourraitêtre plutôt un non-ruines post mortemdesdépouilles dedans le squelette d"un rit funéraire.


(a) Grotte de Shanidar (Irak) (b)Sépulture aux Shanidar: le physiquement avaitété recouvert du fleurs.

4. La vie au Paléolithiquesupérieur (-35000 jusquà -10 000 B.P. Ans environ en Europe)

Europe, Afrique,Asie, Océanie

Le Paléolithique supérieur estcaractérisée par les développement de nouvellestechniques(lames,industrie osseuse, propulseur, etc.) et ns l"art préhistoriquedont l"auteur est l"Homo sapiens.Venudu près de Orient, cette dernier aprofité d"une amélioration temporaire aux climat vers - 35000 pour coloniserl"Europe. Cette a cohabité avec l"Hommede Néandertal jusqu"à l"extinction de cedernier vers -30 000 en Espagne. Son industriel lithique est base surla productiond"éclats allongés,lameset lamelles, lequel serventde aménagements à ns réalisation d"un outillagediversifié: grattoirs,burins, pointes du projectiles. L"homme chasse das animauxavec des lancesou en lespiégeant; la découverte du pointessilex démontrer qu"il connaît également l"arc. Le action del"os est remarquable: fabrication aux harpons, de poinçons, depropulseurs...

(a)
*
(b)
*
Industries aux Paléolithiquesupérieur: (a): silex; (b): os (Musée d"Angoulème).Son habitat consiste en huttes ns branchages,éventuellement avec une établissement en pierres; conditions météorologiques a découvertdes huttes faites d"os aux mammouth en Ukraine. L"occupation desgrottes en nation calcaire dorient fréquente; ellepeut s"expliquer par ns rigueur de climat vers-20 000 ans BP. Dans ces grottes, l"homme a je faisais desgravures, des peintures, a corde sestraces (traces ns mains d’environ les parois, depieds dessus le sol). Cesreprésentations oui probablement des significationsmagiques hay religieuses. Des explique ontété proposer sans vérificationpossible... Une pratiquement énigmatique orient l"ablation desincisives pratiquée par un groupe humain d"Afrique aux Nord(Ibéro-maurusien).


(a)
*
(b)
*
(c)
*

Peintures du PaléolithiqueSupérieur: (a) cheval de agence de Lascaux (France); (b)Bison de la grotte d"Altamira (Espagne); (c) Empreinte aux main (Grotte Chauvet, France).

*
reconstitution d"une hutte en os de mammouth (Musée de Kiev, Ukraine).
*
est différent reconstitution de hutte (Ukraine).
*
Ablation des incisives (avulsion dentaire) dans la maison de un Ibéro-maurusien.

Voir plus: Leclerc Voyage Chateau De La Loire, Dictionnaire Géographique, Etc

*
(a)
(b)
*
(c)
*

Gravureset sculptures duPaléolithique Supérieur: (a) Gravures ns la grotteChauvet (France); (b) Statuette (30 cm) aux l""homme-lion"en ivoire de Mammouth (Allemagne); (c) Statuetteen osdite "Vénus du Brassempouy" (France).