La voix du nord deces pas de calais

oz a week, the national Institute du Statistics et Economic recherche (Insee) publishes auto list de deaths arising every job in each partagé of France. This is of arttasters anonymized data, which seulement un mentions thé date et town of the death, oui well ont the cétait une date of birth and the sex of the deceased. Cette is additionally specified, most de the time, whether auto death developed in a hospital, a retirement home, at home or “other“(public highway, accueil of a third party, experienced place, etc.). Auto cause, on the divers hand, is not indicated. INSEE likewise communicates thé department du residence du the deceased.

Vous lisez ce: La voix du nord deces pas de calais


In auto context du the wellness crisis linked to thé Covid-19 coronavirus pandemic, it seemed interesting venir us to sort and analyze the data concerning thé municipalities of Nord and Pas-de-Calais because 1er March, discovering that neither auditeur Health France, nor auto Regional Health firm (ARS) i have announced epidemiological les données common passant par commune et that the daily reports are limited to seul deaths developing in hospitals (491 deaths from Covid-19 in total in those de the North, 243 in those de Pas-de-Calais venir date) and medico-social establishments, in specific nursing homes. But the count for the latter is seul given conditions météorologiques a local scale (574 deaths linked venir the covid on pouvez 5 in auto five departments du Hauts-de-France).

Even if the cause première of fatality is not discussed in thé INSEE data, année excess of mortality, contrasted to thé two ahead years, have the right to be an indication du the collision of the coronavirus on these deux departments. This is how we can measure, for example, that of the deadly heat wave of summer 2003 in France.


As these les données are particularly longue to process (they are contained in a large 10MB .csv file which perform in a table every death, in each commun of France, each day since thé beginning ns the année in chronological order), conditions météorologiques we are based nous those sent par INSEE on April 30, i m sorry ended nous April 19.

We have selected seulement un the municipalities du Nord et Pas-de-Calais having actually recorded at least two deaths and here is the interactif map de excess mortality that we oui been able à establish below. Elle can navigate on it with your muxel or her finger. A small magnifying glass is likewise at her disposal to joli directly auto name de the town jaune towns which interest you.

How did we make this map?

The overfill mortality rate we present is calculated from the total num of deaths recorded by municipality between auto 1er March and April 19, contrasted to thé average de deaths registered over the same period, in the same municipality, in 2018-2019 (average rounded up to auto nearest whole number, one person no being divisible).

In thé table below, conditions météorologiques give amie in detail some raw les données that allow nous to better analyze things: num of recorded deaths from 1er March à April 19, much more deaths in num compared to the 2018-2019 average, average age of deceased people.

For the communes having had non death during auto two preceding years, the progression is not calculable because one cannot divide par 0. Venir fill our card, conditions météorologiques thus had à arrange with thé mathematical laws marqué while respecting orders of magnitude. Parce que le a municipality with le3 deaths this year and 0 in vault years, we oui recorded an evolution de 300% (200% if 2 deaths, 400% si 4 deaths, etc.).

Among auto municipalities on our map, 12 had actually recorded ne sont pas deaths in 2018 et 2019, between 1er March and April 19: Beauvois-en-Cambrésis, Boussois, Brouckerque, ns Doulieu, Erre, Hallennes-lez-Haubourdin, Moeuvres, Warhem, Bouret-sur-Canche, Rety, Souchez and Vieille-Chapelle.

For the smallest municipalities, une or two more deaths than the average can generate a really high excess mortality rate (but not trivial, particularly when this is also observed in bordering municipalities). Vice versa, in the gros cities – or at the very least those through a hospital jaune a clinic – this price remains around the world lower 보다 100%, even à 50%, because du the significant num of deaths declared each année in these endroit .

Covid-19 effect jaune not?

The average lâge of auto deceased is a potentially exciting indicator. According to statistics from the Covid-19 epidemic in France, we sait that the lâge group with thé most deaths in france from the coronavirus is end 80 year old. When auto average lâge of death is much less than 60, the probability that excess mortality is linked venir Covid-19 is reduced, back there pouvez sometimes be exceptions.

The average age of deceased people is much less than 60 years in seul 6 municipalities in thé Nord and Pas-de-Calais with an excess mortality between the 1er March et April 19: Erre (59 years nous average parce que le 2 deaths), Hergnies (56 years on average pour 3 deaths), Lesquin (53 years on average parce que le 4 deaths), Thiennes (54 years on average parce que le 3 deaths), Rety (53 years conditions météorologiques average à la 2 deaths) et Wizernes (55 years for 2 deaths).

Recall the these are seul deaths occurring in auto municipality and not the deaths ns people resident in the municipality. Si someone dies, parce que le example, in a hospital, they are counted by INSEE in auto deaths du the municipality where thé hospital is located and not in their municipality de residence. These les données are thus different from those kept de town salle in the civil status registers.

Let’s finally remember once again the these room deaths tous causes. The coronavirus epidemic may have been année aggravating factor in mortality due to the fact that 1er March, particularly in certain territories ns the North and Pas-de-Calais where thé correlation seems really strong, oui we will view later.

But thé Covid-19 is not necessarily solely responsible. Containment measures, the isolation of avec certitude people et the fear of the covid could likewise lead à more deaths in people suffering from divers pathologies who would not oui consulted a doctor jaune would ont delayed doing so. “There oui been under calls for common conditions like love attacks or strokes. Et there is ne sont pas reason why there must be less “, confided à us, at thé end du April, professor Philippe Amouyel, professor of auditeur health at the lier University Hospital et researcher at auto Institut ga in Lille, about auto observed increase in deaths at patrie in the nord department.

Our groups intervened nous more deaths at home et more often for cardiac arrests at home, acute coronary pathologies, neurological pathologies.“, confirmed Patrick Goldstein, auto patron of the north Samu.

Conversely, other causes ns death oui declined in recent weeks due to containment. In particular traffic accidents. Follow to compte sent de the prefecture, road mortality fell by 33% in April in thé North compared to last year et by 34% si we par rapport the periods January-April 2020 / January-April 2019 (23 killed against 35). In thé Pas-de-Calais, road mortality diminished even more: -82% between January-April 2020 and January-April 2019 (4 killed versus 22).

But this road balance, as we have the right to see, seul concerns a an extremely small num of deaths et does no significantly affecter the le total variation in the num of deaths in auto two departments.

In auto North, according to les données from INSEE, this totaled – in between 1er March et April 19, 2020 – 3,811 deaths. This is 668 more than in 2019, but 2 much less than in 2018, the year when thé seasonal flu was particularly long et virulent. Si we use the 2018-2019 average, nous obtain a departmental overabundance mortality du 9.5%.

Pas-de-Calais, cette recorded 2171 deaths indigenous 1er March à April 19. Cette is 128 an ext than last year, but 116 less than in 2018. Si we base ourselves conditions météorologiques the 2018-2019 average, nous therefore acquire a an extremely slight departmental excess mortality ns 0.3%.

But the mortality les données for commune par commune, sector par sector, enable us venir qualify this overall picture. Elle can click directly nous the administratif district that concerns jaune interests you venir read our comprehensive analysis:

A very variable excess mortality follow to thé cities and territories

By mapping the excess mortality data, conditions météorologiques can check out that thé Nord and Pas-de-Calais regions are not influenced in auto same way. Conditions météorologiques can also observe areas arising which faire not correspondre only to thé high populations densities.

In auto North, excess mortality is mainly observed in four sectors. First, the lier metropolis v continuity to thé south, in année axis that would connect Tourcoing, near the Belgian border, venir Douai. This axis would practically en vigueur to the formed de the A22, A1 et A21 motorways (see the déditions of auto map in Google Map below with a various presentation).

The seconde sector is Hainaut-Cambrésis, nous a Cambrai-Valenciennes axis, i beg your pardon would correspondre to auto A2 motorway. Auto third concentration de excess mortality is the tremper agglomeration. Finally, over there is a fourth, smaller sized one, in Flanders, between Dunkirk et Lille.

In Pas-de-Calais, the distribution of this overfill mortality is more diffuse. However, over there is a better concentration in thé Hénin-Carvin sector, in the développer of the lille metropolitan area and the Douaisis. Et another, an ext surprising, in the Montreuillois, between the coastal towns de Camiers et Berck, via ns Touquet.

In auto two departments, this overfill mortality is observed both in wealthy municipalities (Marcq-en-Baroeul, Lambersart, le Touquet) et in municipalities where auto poverty price exceeds 30% (Frévent, Liévin, Avesnes-sur -Helpe).

The instance is different in the big cities. If in thé North, bobine (+ 5%), Valenciennes (+ 17%), genre (+ 35%), Tourcoing (+ 20%), Villeneuve-d’Ascq (+ 15%), Douai (+ 38%) , Marcq-en-Baroeul (+ 70%) et Cambrai (+ 37%) have an increasing mortality, this is not the boîte for Roubaix, Wattrelos and Maubeuge. In Wattrelos, the num of deaths recorded between 1er March et April 19 is regular with thé average à la previous years. In the divers two cities, ce fell: -6% à la Maubeuge, -8% parce que le Roubaix.

In Pas-de-Calais, only 2 de the 8 communities in the department which ont more than 20,000 citizens register an increasing mortality: Bethune (+ 6%) and Liévin (+ 34%). Parce que le the others, there is a lower mortality compared to the average du the deux previous years: -10% in Arras, -15% in Lens, -3% in Bruay-la-Buissière, -1% in Calais, -3% in Hénin-Beaumont et -7% in Boulogne-sur-mer.

The boost in deaths recorded in bien sur large cities in auto Nord and Pas-de-Calais between 1er March and April 19 must yet be put into perspective. It is well listed below that de the français cities many affected passant par the Covid-19 coronavirus epidemic, especially in the Grand-Est jaune in Ile-de-France. In Mulhouse (110,000 inhabitants), mortality jumped 125% over the same period, which to represent 395 deaths much more than the average of the last two years.

The overfill mortality in the terrondissement of Lille

It is thé largest agglomeration of Hauts-de-France which alone concentrates four de the ten many populous urban in auto region. 34 of the 109 northern cities v excess mortality are located there (31.2%).

In this city, deaths in hospitals increased passant par 16% (18 much more deaths), those at home passant par 26% (9 more deaths).

If mortality additionally increased at Villeneuve-d’Ascq (+ 15%, 6 much more deaths 보다 in 2018-2019), Wasquehal (+ 19%, 4 an ext deaths), Armentières (+ 24%, 13 deaths from more) and Mons-en-Baroeul (+ 50%, le 3 more deaths), however ce stagnated in Wattrelos et decreased in Roubaix (-8%, 15 fewer deaths), as well oui in ns Madeleine (-36% , 4 under deaths) et Loos (-3%, 1 less death).

The situation in Lambersart et Marcq-en-Baroeul caught our attention: these two wealthy municipalities oui a greater excess mortality rate than in most de the other taille cities in the lille conurbation. In between 1er March et April 19, the alors of deaths increased by 78% in Lambersart: 16 deaths in total, 7 an ext than the average ns the two previous years. In Marcq-en-Baroeul, mortality has also jumped passant par 70%: 51 deaths in total, 21 an ext than auto average for the past two years.

In thé two cities, these are largely deaths occurring in thé homes of the elderly, even an extremely elderly (91 years of average lâge in Marcq-en-Baroeul, 82 years in Lambersart).

Even si we à savoir that the coronavirus has circulated in the lier metropolis, cette is difficult à conclude that cette is straight responsible parce que le the rise in deaths in these two cities. “No market knows thé Covid-19 death la honte in his town“, asserts boy name Gérard, auto mayor (LR) of Marcq-en-Baroeul.

His municipal services oui sent us other figures on the deaths in between 1er March et April 19, extract from the poli registers. Unequal INSEE data, they likewise contain auto deaths of Marcois citizens who passed away outside the municipality. In total, auto town lobby counted 87 deaths end this same period against 43 in 2019 and 78 in 2018. This represents an excess mortality du 42% compared to auto average du the last two years, reduced than that obtained via INSEE figures, marqué nevertheless substantial.

It is Halluin which records, as a percentage, thé largest boost in mortality in thé whole du the North and Pas-de-Calais parce que le a city of an ext than 20,000 inhabitants: + 140%. This frontière town du Belgium, located in auto north ns the lier metropolis, has identified, in between 1er March et April 19, 7 an ext deaths than the average de the two previous years (4 an ext at home, 2 much more at retirement home).

A similaire excess mortality is additionally observed in two neighboring border municipalities: Bousbecque (+ 200%, 2 deaths an ext than auto 2018-2019 average) et especially Comines (+ 183%, 11 deaths an ext than auto 2018-2019 average). Pour Comines, the les données transmitted venir INSEE is “not specified“. Cette is therefore not known whether this deaths arisen at loger or in a medico-social establishment.

Again, it is difficult venir measure the dommage of auto coronavirus. Nous only know that in the Belgian commun of Comines-Warneton, seulement on the différent side du the frontière formed passant par the Lys, 90 des boites of Covid-19 have been identified passant par the wellness authorities venir date. The first death attached to auto epidemic in Picardy Wallonia was reported in this entity, march 19. Un autre has been reported since par the local press in a retirement house. Recall that Belgium is one ns the European countries which has actually suffered thé most from auto epidemic with fixer to its population (more 보다 8,500 dead to daté for 11.5 million inhabitants).

An overabundance mortality is also observed in numerous municipalities in thé south ns the lille metropolis. Mortality in Seclin increased by 13% contrasted to auto previous two years, 8 deaths an ext than auto average. To the hospital, through Covid-19 unit, the num of deaths remained stabilité (1 death much more than thé average). However, cette increased at loger (3 much more deaths than the average). The rest du the boost relates à deaths “not specified“.

Mortality likewise increased significantly, indigenous 1er March à April 19, in auto neighboring municipalities du Phalempin (+ 500%, 5 more deaths than auto 2018-2019 average), Pont-à-Marcq (+ 400%, 4 an ext deaths) and Annoeullin (+ 200%, 4 much more deaths). In Phalempin, this are seul deaths arising at home with année average âge of 83 years.

In Annoeullin too, these space mainly toutes les personnes who died at home, but with a lower average âge (71 years). In Pont-à-Marcq, deaths in retirement dwellings increased: 2 this année over this period, compared with none in thé two ahead years. Thé average âge of personnes who passed away in thé town is 84 years.

But below again, ce is difficult to assess the un tube of Covid-19 on this excess mortality, i m sorry can additionally be connected to divers pathologies. However, we know that the coronavirus has circulated well in this sector du the south ns the lille metropolis. According to our colleagues from The voice of the North, caregivers at auto Wavrin Medical centre said they had actually examined about 300 Covid-19 patient (tested positive or suspect). 5 de them had to be hospitalized, none oui died à date.

Sumortality in the district de Douai

It remained in Douaisis that some of the first boîte of Covid-19 were reported in thé North, in early on March. In Roost-Warendin and Flines-lez-Râches, several faithful ns the protestant church du the le christianisme Open Door of Pévèle – some of whose members had actually gone to auto famous evangelical collection in Mulhouse in mid-February – had contracted thé disease. Many oui reported venir us due to the fact that being healed.

In Roost-Warendin et Flines-lez-Râches, over there is in any caisse no overabundance mortality between auto 1er March et April 19. In Roost-Warendin, there room even le3 fewer deaths contrasted to thé average of the last deux years (-60%).

On the est différent hand, 12 divers municipalities in the terrondissement recorded much more deaths this année over auto same period. This is specifically the case in Douai whereby mortality has actually increased par 38% (10 deaths much more than auto 2018-2019 average). These room mainly people who passed away at home, with an average âge of 74 years.

Difficult to see a Covid-19 effect, especially due to the fact that in the neighboring town de Dechy, where the Douai hospital centre is located, mortality has lessened sharply at thé same time: 35 fewer deaths than in 2018- 2019 (-21%).

More municipalities, nous the other hand, ont excess mortality in thé east du the Douai district, nous the “border” de the Valenciennes area. This is an especially the boîte in Saméon (+ 300%; le 3 deaths an ext than auto 2018-2019 average), in Orchies (+ 100%; 5 much more deaths) jaune even in Marchiennes (+ 50%; 7 an ext deaths ).

In Saméon, out ns 4 deaths recorded between 1er March et April 19, 2020, 3 occurred in thé home, 2 in a retirement patrie (average age 79 years). Same rapport in Orchies with 6 deaths at home and 4 in institutions for auto elderly (average age 78 years). In Marchiennes, 90% of deaths took carré in a hospital environment (average age 84 years).

But ce is autre municipality in the sector i beg your pardon has the highest excess mortality in portion of all the North et Pas-de-Calais: in Marquette-en-Ostrevant, 8 people died during thé same period, that is à say 7 more than auto average tape-recorded in 2018 and 2019. An increase ns 700%. Thé place of death was not indicated in the data sent à INSEE. We just know that auto average lâge of thé deceased is very high (91 years).

In this commune, over there is a retirement home, auto Ehpad aux Champ-d’Or. Contacted, the impliqué association which manages this facility confirms to us 6 deaths de residents linked venir Covid-19 venir date. Thé excess mortality is thus revealing here.

Note that auto neighboring town du Bouchain, located administratively in the arrondissement of Valenciennes, additionally recorded a sharp boost in mortality: + 300% (6 deaths much more than thé average ns the two previous years). In total, 4 personnes died at your homes, 3 others in retirement homes.

The excess mortality in auto Valenciennes district

In addition à Bouchain, 19 différent municipalities in auto Valenciennes an ar recorded année excess mortality between the 1er March and April 19. And in this sector, a attach with the Covid-19 epidemic seems to be able to be established. “We remarque that, nous Hauts-de-France, there continues to be a ampoule (epidemic focus) in Hainaut“, declared, nous April 15, thé director de the Valenciennes Hospital Center, Rodolphe Bourret, at The surveillance of Valenciennois. He climate counted “161 patients admitted to our various Covid-19 units“.

There room unfortunately et regularly still deaths“, cette explained then.”We deplore between one et three per day conditions météorologiques average “.” marqué we need to emphasize the death rate which stays relatively court compared à the num of patients with Covid-19 the we oui in our beds “, however, hey qualified.

According to INSEE data, mortality in the ville of Valenciennes increased passant par 17% between 1er March et April 19 compared to the same period in 2018 et 2019. That’s 31 an ext deaths.

In Valenciennes, 87% de deaths occurred in hospitals jaune clinics. Hospital mortality increased passant par 16% contrasted to auto last deux years, which coincides to auto average it was observed throughout auto municipality.

“We are in a population pool du 800,000 inhabitants, a thick urban area, with a better risk de spread. Over there is also a grappe in Belgium, and perhaps a avec certitude porosity of the borders“, analyzed auto director ns the Valenciennes Hospital centre in autre interview at The voice du the North.

Around Valenciennes, divers cities recorded a sharp rise in mortality. In Saint-Amand-les-Eaux, 41 deaths were videotaped in le total between 1er March and April 19, 15 more than in 2018-2019 (+ 54%). Nous April 23, michel Thumerelle, director du the Saint-Amand hospital center, had indicated at The voice du the North that hey deplored 11 deaths linked to auto coronavirus: 4 in his Covid-19 unit and 7 in his Ehpad of the Bruille residence. Out of 89 residents, 60 had contracted thé disease.

Ten deaths can be attributed venir Covid-19, although not tous have been tested“, indicated thé same day to The voice de the north the la gestion of auto Korian ns Halage private residence in Bruay-sur-l’Escaut. In this municipality, 12 deaths were tape-recorded in total between 1er March et April 19, 8 an ext than in the previous two years (+ 200%). In the les données sent venir INSEE, only 3 deaths in retirement homes are mentioned et 9 deaths in the home. Marqué other deaths were probably recorded in between April 19 and 23. Cette is also faisabilité that some residents died in hospital, in another city, and their death recorded in this est différent municipality.

Also in the Valenciennois, nous also note a sharp rise in mortality in Fresnes-sur-Escaut (+ 60%; 3 deaths more than auto 2018-2019 average), Aulnoye-lez-Valenciennes (+ 200%; 4 deaths more), in Maing (+ 300%, 6 an ext deaths) oui well ont in Quiévrechain, frontière town de Belgium (+ 267%; 8 an ext deaths).

The overfill mortality in thé district ns Cambrai

In the southern extension of Douaisis et Valenciennois, Cambrésis has 12 municipalities with année excess mortality in between 1er March et April 19. However, their livré is more diffustion than in ahead districts.

In Cambrai itself, mortality increased de 37% through 48 deaths more than thé average à la the years 2018-2019. 87% ns deaths occurred in a hospital environment. As in Hainaut, a connect with the covid seems à be able to be established.

According venir The observer of Cambrésis, ont of April 21, auto Cambrai hospital had treated, since auto start du the epidemic, more than 380 patient with or suspected of having Covid-19, of which 134 had à be hospitalized. The number of coronavirus-related deaths had not been reported, however.

We oui a duty of to make reservation which does not enable us venir give a figure, and we room not authorized venir communicate nous the subject“, described Philippe Legros, thé director ns the hospital center, in an interview through our colleagues from The lobservation April 30. “Obviously we have seen deaths at the hospital. We can speak de a figure identical to the national average. Cible you have to be mindful with auto numbers since at the hospital, conditions météorologiques obviously treat the most significant cases, it makes sense venir have année excess mortality. But the alors of patient in auto hospital does no reflect all the Covid des boites noted in the Cambresis, in particular de the for free doctors“.

Voir plus: Le Mouton À Cinq Pattes Brest, Le Mouton À Cinq Pattes Cafe, Brest

A an extensive increase in mortality is also observed in two neighboring municipalities ns Cambrai: Neuville-Saint-Rémy (+ 275%; 11 deaths much more than in 2018-2019) et Raillencourt-Sainte-Olle (+ 300%; le3 deaths Furthermore).

In Neuville-Saint-Rémy, most of the 15 deaths recorded throughout this period occurred in établissements for the elderly. In at an early stage April, thé mayor of Haynecourt, alin Parsy, announced at The voice of the north that Joanna, elle 85-year-old mother, resident of Neuville, had actually died du Covid-19. “She lived in a beguinage in Neuville-Saint-Rémy and it is assumed that elle was infected de a neighbor who was sa belote partner. Cette died a week antérieur à her at the age of 66. Ne sont pas other inhabitants were reached“M.Parsy et his wife additionally contracted auto coronavirus marqué are now cured.

Recall that in Cambrésis, a général practitioner native Villers-Outréaux, Dr. Philippe Lerche, 64, died of the covid on April 20.

The overabundance mortality in auto district du Avesnes-sur-Helpe

Landlocked rural territory, east ns the nord department, Avesnois has seul 9 municipalities through excess mortality between thé 1er March and April 19. Their distribution is very diffustion there too. The main ville in the sector, Maubeuge, tape-recorded a slight decrease in the num of deaths end this period compared à 2018 et 2019: -6% (7 fewer deaths). Same observation in the henchmen cities du its agglomeration: -13% in Hautmont (2 under deaths), -33% in Louvroil (1 less death) and -50% in Jeumont (5 under deaths).

Covid-19 caisse have, however, to be treated at Maubeuge hospital. Nous April 10, officials du the establishment announced at The voice de the phibìc 49 patient hospitalized in the couronne zone, consisting of 37 asserted positive. 10 deaths linked venir the coronavirus were then recorded. But this clear did not lead venir additional mortality on the scale de the Maubourg agglomeration.

It was chose upstream to orient (the) residents (from Ehpad) to auto Avesnes Hospital Center“, then educated the administration of auto Maubeuge hospital. Coincidence jaune not, Avesnes-sur-Helpe, more south, has the most far-ranging increase in mortality in the whole arrondissement: +30 %, or 10 an ext deaths than auto average du the past deux years.

On April 10, thé Avesnes Hospital centre reported at The voice de the North a total du 5 patient who passed away from coronavirus. According to INSEE data, overfill mortality in thé municipality between 1er March et April 19 came largely from the hospital (4 much more deaths than in 2018-2019), but also from retirement homes (3 an ext deaths) et deaths at loger (3 much more deaths).

The overfill mortality in the terrondissement of Dunkirk

After the lille metropolitan area, the terrondissement of dunkirk is the one in thé North the has the most municipalities v excess mortality: 22 in total. Elle se concentration principalement d’environ deux secteurs, l’agglomération dunkerquoise et esquive Flandres à lintérieur un secteur comprendre entre Nieppe und Wormhout.

A dunkerque même, ns mortalité entre le 1er en mars et le 19 avril a obtenir une augmentation de 35% comparer à les moyenne des deux année précédentes. C’est 55 décès de plus (dont 38 de plus en hôpital, 6 ns plus en maison du retraite rang 9 de plus au domicile)

Dans un communiquer relayé by Le Phare Dunkerquois le 24 avril, le quartier général hospitalier aux Dunkerque comptabilisait 31 décès liés à Covid-19. On peut donc estimer que l’épidémie a contribuer à les hausse ns la mortalité.

D’autres communes aux l’agglomération dunkerquoise présentent eux aussi une hausse notable du la mortalité sur cette période : +34% jusquà Grande-Synthe (13 décès ns plus que la moyenne 2018-2019) rang +54% jusqu’à Coudekerque-Branche (13 décès de plus), une municipal où année élus ont lété contaminés par le covid après les premier tour des élection municipales le 15 mars. Leur d’entre eux jai eu dû un m hospitalisés.

La mortalité a aussi obtenir une augmentation dans six etc communes aux Dunkerquois (Brouckerque, Grand-Fort-Philippe, Téteghem-Coudekerque-Village, Ghyvelde, Armbouts-Cappel, Warhem). Si le surcroît aux décès en pourcentage est normalement à trois chiffres, il ne représente en les données brutes plus 11 décès du plus pour l’ensemble ns ces villes. Ce qui n’est étape pour tant beaucoup, tellement insignifiant à deux échelle.

Même observation dedans la campagne flamande où une dizaine aux communes présentent une forte surmortalité pour un dil nombre de décès supplémentaires observés entre le 1er en mars et les 19 avril : +100% jusqu’à Arnèke (4 décès du plus par rapport à la moyenne 2018-2019), +100% jusqu’à Wormhout (1 décès aux plus), +100% jusquà Herzeele (1 décès du plus), +100% à Godewaersvelde (2 décès du plus), +300% à Boeschepe (3 décès aux plus), +100% jusquà Saint-Jans-Cappel (1 décès aux plus), +75% jusqu’à Vieux-Berquin (3 décès de plus), +200% au Doulieu (2 décès aux plus), +100% à Steenwerck (3 décès de plus) ou de nouveau +40% jusquà Nieppe (2 décès de plus).

Difficile de conclure pour celles communes jusquà un effets Covid-19. A d’un exception près toutefois : Arnèke. Les 8 décès recensés dans cette commune entre le 1er mars et le 19 avril ont alger eu endroit en maison aux retraite. Or, les 10 avril, les directeur du l’Ehpad van Kempen transplanté sur ça commune ns 1600 habitants jai eu déjà signalé 4 résidents décédés des suites ns coronavirus à lintérieur son établissement.

Nos soignant craquent, j’ai vu beaucoup du nos employé pleurer ces derniers moi (…) les yeux rougis certes, chacun se ressaisit afin ns se remboursement disponible rang efficace“, avait donc écrit frédéric Delautre ns familles des résidents.

A noter que esquive deux principales urbain des Flandres, Hazebrouck et Bailleul née présentent pas aux surmortalité entre le 1er mars et les 19 avril. Les nombre aux morts a baissé aux 7% dedans la dabord (3 décès aux moins qu’en 2018-2019) et ns 22% dans la seconde (6 décès du moins).

A ns date de 28 avril, le central hospitalier d’Hazebrouck a peu importe signalé at La Voix ns Nord 8 décès liés jusqu’à l’épidémie, à lintérieur 6 des biens des résidents d’Ehpad.

La surmortalité dedans l’arrondissement ns Lens

Dans le Pas-de-Calais, 14 des 70 municipal qui présentent ns surmortalité entre le 1er en mars et les 19 avril se faire trouvent à lintérieur l’arrondissement du Lens. Avec une situation virtuellement inégale pour le territoire. La moitié dorient concentrée dans l’agglomération d’Hénin-Carvin : Carvin (+33 % ; 4 décès de plus qu’en 2018-2019), Oignies (+71% ; 5 décès du plus), Libercourt (+33% ; 1 décès de plus), Leforest (+133% ; 4 décès de plus), Courcelles-lès-Lens (+100% ; 2 décès aux plus), Montigny-en-Gohelle (+29% ; 2 décès du plus) rang Rouvroy (+200% ; 4 décès aux plus).

La première rien décédée de Covid-19 à lintérieur le Pas-de-Calais était ns habitante d’Hénin-Beaumont, âgée aux 49 ans. C’était ns 10 mars au CHU de Lille. Convecteur l’Insee, le sien décès figure par conséquent dans les les données lillois und non à lintérieur ceux de sa commune ns résidence. A la date ns 19 avril, Hénin-Beaumont née présentait pas d’ailleurs aux surmortalité : la ville comptait 2 décès du moins qu’en 2018-2019 parce que le même durée (-3%).

S’il est établi plus le coronavirus a circulé dans les agglomération, difficile d’en mesurer l’impact jean sur les mortalité. A Carvin, où 4 décès de plus sont survenus par rapport aux deux dernier années, on trouve une mère du famille de 35 ans tuée par son abrita avec ses deux enfants ns 11 rang 16 ans. D’un horrible tragédie survenue dans la soirée aux 5 avril, en pleinement confinement.

Difficile également d’analyser l’impact du l’épidémie pour la surmortalité observée à Oignies, les plupart des 12 décès enregistrés sur la commune accepter été constatés à domicile. On sait juste plus l’âge milieu des homme mort était de 86 ans.

Dans les est différent secteurs ns l’arrondissement, lentille – doté d’un important central hospitalier – n’a démarche enregistré ns surmortalité. Entre le 1er en mars et ns 19 avril, l’ancienne communauté minière a compté 29 décès ns moins qu’en 2018-2019 (-15%).

Cela ne veut étape dire pour tellement de qu’il n’y a démarche eu aux morts liés venir Covid-19 à Lens. A ns date du 23 avril, profitez-en l’avait relayé la radio Horizon, le Groupement Hospitalier du Territoire (GHT) ns l’Artois en dénombrait 43 puisque le début du l’épidémie (le bilan est passé jusqu’à 51 ns 7 mai), mais celles décès des biens répartis d’environ quatre hôpital : Lens, Hénin-Beaumont, Béthune-Beuvry et la Bassée (arrondissement ns Lille).

Ces victimes du l’épidémie n’ont en tout cas étape entraîné ns hause significative du la mortalité dans celles villes (la commune du La Bassée enregistre une hausse aux 33% aux la mortalité mais les ne représente que 2 décès aux plus qu’en 2018-2019).

La situation dorient différente dans l’autre grande ville de secteur, Liévin, qui enregistre, elle, une surmortalité du 34%. C’est 27 décès ns plus qu’en 2018-2019, parmi eux 15 de plus en environnement hospitalier. On la honte également 7 décès supplémentaires “non-renseignés”.

A Billy-Montigny aussi, nous observe d’un hausse notable de la mortalité (+250% ; 5 décès aux plus). Mais ces décès sont “non-renseignés” dans les données aux l’Insee. La moyenne d’âge est du 75 ans. A Harnes, ns nombre du morts s’est augmenté de 65%, par rapport ns deux précédemment années, cette 4 décès ns plus. Il ne s’agit que du décès survenus au loger (moyenne d’âge 78 ans).

La surmortalité dans l’arrondissement aux Béthune

12 communes ns cet arrondissement présentent une surmortalité entré le 1er mars et ns 19 avril. C’est le laffaire notamment ns Béthune où le nombre aux décès n’a toutefois augmenter que aux 6% par rapport aux deux dernier années. Les représente le 3 décès ns plus, ce qui est bits significatif convecteur une ville du 25 000 habitants.

Dans la commun voisine du Beuvry, où est implanté le centre Hospitalier de Béthune-Beuvry, les mortalité a également diminué comparer à les même durée en 2018 und 2019 : 7 morts ns moins (-6%).

Bruay-la-Buissière, différent ville importante ns secteur, a également enregistré un décès ns moins par rapport du deux dernières année à pareille ère (-3%).

Seules quelques communes du l’arrondissement affichent ns surmortalité notable selon les les données fichiers de l’Insee. A Auchel, nous relève 6 décès de plus qu’en 2018-2019 (+86%). Ce sont d’autant les décès au loger qui oui augmenté. Les moyenne d’âge des défunts était de 81 ans.

On remarque aussi ns hausse de la mortalité à lintérieur deux autres communes situées for “frontière” ns l’Audomarois. A Ham-en-Artois, 5 décès ont été enregistrés entre les 1er et les 19 avril, je connais au loger des défunts, auprès une si pauvre d’âge de 90 ans. C’est 4 ns plus que la moyenne des de toi dernières années ce lequel représente, à l’échelle ns cette petite commune d’à peine 1000 habitants, d’un surmortalité de 400%.

A Saint-Venant, la commune a articulatoire un total de 15 décès, cette 9 ns plus qu’en 2018-2019 dessus la même continu (+150%). Il s’agit principalement aux morts survenues en maison ns retraite. La moyenne d’âge des homme mort était aux 85 ans.

La surmortalité à lintérieur l’arrondissement aux Saint-Omer

Dans l’Audomarois, nous ne chiffres que 5 communes présentant une surmortalité. Cette est donc difficile de la associatifs là même à l’épidémie de coronavirus. Entré le 1er mars et les 19 avril, la communauté d’Aire-sur-la-Lys, voisine aux Saint-Venant, a enregistré 21 décès, soit 4 de plus que les moyenne observée pour les de toi dernières âge (+24%). La moitié orient survenue en milieu hospitalier, l’autre au domicile (moyenne d’âge 82 ans).

A Longuenesse, conditions météorologiques note même 4 décès du plus qu’en 2018-2019, cette qui représente ns hausse de 85% pour les ville (77 âge de moyenne d’âge). Bruyants les les données transmises jusqu’à l’Insee, on compte davantage aux décès en maison aux retraite ça année.

A Saint-Omer en revanche, les mortalité a jai refusé par rapport aux dernières années : 5 décès aux moins (-45%). Même observation jusquà Helfaut, d’où est implanté le quartier général Hospitalier de la gammes de Saint-Omer (CHRSO). La commun a articulatoire 7 décès ns moins, soit d’un baisse ns 8%.

According to La Voix aux Nord, 12 patients atteints du Covid-19 commanderie décédés des suites aux Covid-19 venir CHRSO, parce que le date de 23 avril (14 désormais à ce jour).

La surmortalité à lintérieur l’arrondissement d’Arras

Dans l’Arrageois, arrondissement très augmenter du australe du Pas-de-Calais, la répartition des municipal présentant une surmortalité entre le 1er mars et ns 19 avril est très diffuse. Elle sont 13 à total.

Arras n’en fait démarche partie. A ns date du 10 avril, notre confrères de La Voix aux Nord rapportaient ns total aux 12 morte liées au Covid-19 à centre hospitalier (CHA). Mais la mortalité a en je faisais baissé du 10% moyennant rapport du deux années précédentes sur l’ensemble de la ville. Les représente 20 décès du moins turlos à la moyenne observée en 2018 et 2019.

Plusieurs communes du l’agglomération arrageoise enregistrent contrairement une surmortalité, même dans certains cas la fort hausse en pourcentages n’est étape toujours important en compte bruts : +100% jusquà Sainte-Catherine (1 décès ns plus qu’en 2018-2019), +100% jusquà Neuville-Saint-Vaast (1 décès en plus), +200% jusquà Souchez (2 décès ns plus), +29% jusquà Saint-Laurent-Blangy (2 décès ns plus), +17% jusqu’à Achicourt (1 décès de plus), +250% à Biache-Saint-Vaast (5 décès aux plus).

La hausse de la mortalité constatée jusqu’à Dainville interpelle davantage. D’elles porte d’environ 10 décès aux plus (+43%). La partagé a articulatoire principalement des morte survenues en environnement hospitalier, personne en maison aux retraite. Maïs on considérées en fait à Dainville des unités aux gériatrie rattachées au Centre hospitalier d’Arras, dont deux Ehpad d’où des cas ns résidents positifs au Covid-19 avaient été rapportés par La Voix ns Nord and L’Avenir de l’Artois à les fin ns mois aux mars.

On a été observé également une hausse aux la mortalité dessus la commune ns Gauchin-Verloingt, jusquà côté ns Saint-Pol-sur-Ternoise. 19 personne ont succombé entre le 1er mars et les 19 avril, soit 9 du plus qu’en 2018-2019 (+90%). Le 10 avril, La Voix du Nord aurait signalé dans ça ville “une vague aux décès” liés venir coronavirus dans l’unité aux vie Alzheimer (UVA) “Carpe Diem”, parlant même aux “mini-cluster“. 11 des 27 patient suivis oui été infectés, parmi eux 8 sont décédés.

On ignore comment? ou quoi le virus orient entré“, avait donc indiqué Claire Vincent, directrice déléguée venir Centre hospitalier aux Ternois. “Il n’est étape exclu que cette soit par l’intermédiaire des des familles parce que les visites ont eu lieu jusqu’au 13 mars”. “(Les) troubles cognitifs (des patients) font qu’on cant leur demander de rester en chambre“, jai eu témoigné la gériatre Bincy Darré, Cheffe aux pôle. “Ils oui besoin ns déambuler. Au cas où on das confine, nous va esquive perdre autrement“.

La moyenne des compagnon décédées d’environ Gauchin-Verloingt était de 91 ans. à lintérieur les communauté limitrophes, on n’observe pas du surcroît du mortalité (-22% des décès jusqu’à Saint-Pol-sur-Ternoise, cest un 4 décès en moins par rapport à 2018-2019). Le phénomène était par conséquent très localisé.

La mortalité a progressé à autre endroit dans les sud-arrageois, notamment jusquà Bapaume (+50% ; 6 décès aux plus qu’en 2018-2019) et jusqu’à Frévent (+125% ; 5 décès ns plus), auprès là de nouveau la perte de compagnon très âgées (88 année de moyenne d’âge jusqu’à Bapaume, 92 âge à Frévent). Dans celles deux villes, la carrément grande majorité des décès sont survenus en maisons du retraite. At auto beginning de April, L’Avenir aux l’Artois avait rapport trois occupant positifs à Covid-19 dedans un Ehpad aux Bapaume et un foyer du vie.

A Croisilles, petite commune traversée par l’autoroute A1 au beau milieu aux la exercer artésienne, nous comptabilise 10 décès entre le 1er mars et les 19 avril, tous survenus da encore en maison du retraite (88 ans de si pauvre d’âge). C’est 7 ns plus que les moyenne observée dessus 2018 et 2018 jusqu’à la même époque. Tous aussi, ns surmortalité est carrément localisée.

La surmortalité à lintérieur l’arrondissement aux Montreuil

Territoire la campagne et peu dense, réputé convoque les plages de son littoral, le Montreuillois les données 11 communauté présentant d’un surmortalité entre le 1er en mars et les 19 avril, avec une concentration particulièrement vers la côte.

Si jusquà Camiers (+25% ; 1 décès ns plus qu’en 2018-2019) et jusquà Merlimont (+100% ; 1 décès du plus qu’en 2018-2019), cette excès semble adéquat peu significatif, cette en va autrement à Berck, Rang-du-Fliers rang Montreuil-sur-mer.

A Rang-du-Fliers, à propos de quoi se situe le central Hospitalier ns l’Arrondissement aux Montreuil-sur-mer (CHAM), les mortalité a progressé ns 24% sur ça période par rapport à les moyenne observée sur les deux dernières années. Cette représente 14 morts du plus. La quasi-totalité des décès sont survenus en environnement hospitalier (79 année de moyenne d’âge).

A la date du 17 avril, ns CHAM comptait, according to Le Réveil aux Berck, ns total aux 20 patient décédés des suites ns Covid-19.

A Berck, ns mortalité a attacher 81%, cest un 17 décès ns plus qu’en 2018-2019 (moyenne d’âge 80 ans). D’environ les 38 morts recensées par la commune, 11 ont été constatées en environnement hospitalier, 5 au accueil et 22 en maison du retraite. A ns date du 3 avril, La Voix de Nord avait rapporté 6 décès jusquà l’Ehpad des Oyats, liés à coronavirus.

A Montreuil, la commune a échanger à l’Insee 13 décès survenus entre le 1er mars et les 19 avril, cette 8 aux plus que la moyenne observées dessus la même période en 2018 et 2019 (+160%). Eux n’étaient pas “renseignés” maïs on connaissent que les moyenne d’âge des décédé était aux 85 ans. Le 3 avril, 2 décès liés jusqu’à l’épidémie oui été signalés passant par La Voix du Nord à l’Ehpad Saint-Walloy.

Au Touquet-Paris-Plage, les situation est différente. 10 décès au total – tous causes confondues – ont été enregistrés pour la station à côté de la mer sur la également période, cest 4 du plus que les moyenne 2018-2019 (+67%). Sur celles 10 décès, 4 ont été observé au accueil et das six etc portent la couvert “other” sans pour autant plus ns précision. Difficile ainsi d’établir une lien auprès l’épidémie.

On connaissent juste que les moyenne d’âge des personne décédées à Touquet était aux 81 ans. à lintérieur la commun voisine d’Etaples, cette n’y a étape eu aux surmortalité observé (2 décès ns moins qu’en 2018-2019 ; -33%).

La surmortalité dedans l’arrondissement de Boulogne-sur-mer

Dans le Boulonnais, 10 communes présentent une surmortalité entre le 1er mars et le 19 avril. Boulogne-sur-mer n’en fait étape partie. Le nombre ns décès dedans la ville a baissé aux 7% (10 décès du moins) comparer à les moyenne enregistrée sur la même durée en 2018 rang 2019.

Le 24 avril, La Voix de Nord indiquait suite 8 patients du centre hospitalier du Boulogne-sur-Mer (CHB) des biens décédés des suites du Covid-19. L’épidémie a ainsi eu peu d’incidence d’environ la mortalité dans cette ville ns plus du 40 000 habitants.

Une surmortalité s’observe contraire dans partie communes de Boulonnais mais elle reste adéquat peu signifiante convoque la la plupart du temps : +29% jusquà Outreau (2 décès aux plus qu’en 2018-2019), +25% jusquà Saint-Leonard (1 décès aux plus), +100% à Pernes-lès-Boulogne (1 décès du plus), +40% jusqu’à Marquise (2 décès de plus), +200% jusqu’à Rety (2 décès aux plus), +100% à Rinxent (1 décès du plus), +50% à Desvres (3 décès ns plus), +100% à Longfossé (1 décès aux plus).

Saint-Martin-Boulogne compte, elle, 7 décès aux plus (+19%). Il s’agit dissolution de personnes décédées en environnement hospitalier, avec une si pauvre d’âge ns 74 ans. On sait que, sur la commune, le Centre médical Chirurgical Obstétrical du la coast d’Opale (hôpital privé) a pris en charger une vingtaine ns patients atteints du Covid-19 mais le lien auprès l’épidémie n’est démarche évident jusquà établir.

Le Portel a enregistré de son côté 4 décès du plus qu’en 2018-2019 (+80%). Il s’agit unique de compagnon décédées à leur domicile, âgées en moyenne du 79 ans.

La surmortalité dans l’arrondissement ns Calais

Dans les Calaisis, ns nombre de décès n’a obtenir une augmentation que dans année communes du 1er mars au 19 avril comparé du deux âge précédentes. A Calais même, ns situation est restée stable auprès un exclusivement décès ns moins que ns moyenne observée en 2018 und 2019 sur la également période.

A les date du 24 avril, l’hôpital aux Calais aurait tout du même déploré 19 décès aux patients parvenu du Covid-19, comme l’avait relais La Voix de Nord (on en les données désormais 27 bruyant le dernier équilibre communiqué mardi dernier). Bruyants la direction, ns plupart des personnes soignées ici convecteur le coronavirus des biens et sont originaires de Calaisis ou de la côte.

Si l’épidémie a eu peu d’impact sur la mortalité tous causes confondues jusqu’à Calais, le coronavirus a bien circulé dans les environs avec un collision notable dans certains communes. Les 14 avril, La Voix aux Nord rapportait par conséquent que année résidents d’un également Ehpad d’Oye-Plage étaient décédés des suites ns Covid-19. Dans das données de l’Insee, on célèbre effectivement ns nette hausse du la mortalité sur les commune côtière : +200% par rapport à ns moyenne des deux final années, cest un 10 morts aux plus.

Mais d’environ les 15 décès échanger à l’Insee par la commun d’Oye-Plage, seuls deux sont localisés dans ns maison de retraite. Il se peut être toutefois que esquive remontées soient de nouveau incomplètes ou que certaines résidents soient morts jusqu’à l’hôpital, dans une différent ville, et leur décès enregistré dans cette est différent commune. Car fort les données du l’Insee, on célèbre surtout jusqu’à Oye-Plage d’un hausse des décès survenus au loger : 13 entre le 1er mars et les 19 avril contre 6 en 2019 et un exclusivement en 2018 sur la également période. Faut-il y x une conséquences directe de coronavirus ou un deffets collatéral aux la danger sanitaire touchant des personne atteintes d’autres pathologies qui aurait renoncé ou tardé à contactez-nous ? lourd à déterminer.

Une différent commune ns Calaisis semble pour avoir été “impactée” par le coronavirus : Caffiers. According venir La Voix aux Nord, entre 3 et 6 résidents ns l’Ehpad, mentir dans cette village du 750 habitants, seraient décédés des suites aux Covid-19. Bruyant les données aux l’Insee, 8 personne sont mortes jusqu’à Caffiers entre le 1er mars et les 19 avril toutes les personnes causes confondues, dont 6 en maison du retraite und 2 venir domicile. C’est 5 décès aux plus que la moyenne observée celles deux final années, cette qui est dépiste d’être anodin convecteur une commune aux cette taille (+167%).

Trois autre communes de Calaisis enregistrent eux aussi d’un hausse ns la mortalité, maïs nettement plié significative : Audruicq (+40% ; 2 morts du plus qu’en 2018-2019), Sangatte (+50% ; 2 morts de plus) et Fréthun (+50% ; 1 mort du plus).

Voir plus: Location À L Année Les Sables D Olonne, Le Remblai 1930

L’Insee va continuer ces prochaines semaines à pente à jour ces données pour les décès survenus en France de le début aux l’épidémie. Elle ne constituent, rappelons-le, qu’un indicateur et ne sauraient se faire substituer à une étude épidémilogique approfondie convectif mesurer le véritable impact de Covid-19. Celle-ci, forcément, prendra tant beaucoup, tellement plus de temps.