LE ROI DE FRANCE EST VIEUX

Tu passes ns bac aux français ? CLIQUE quil et deviens membre du bestbocadoctor.com ! tu accéderas gratuité à assez le contenu du site et à mes meilleures astuces en vidéo.

Vous lisez ce: Le roi de france est vieux


*
Voici une lecture linéaire ns la lettre 37 des Lettres persanes du Montesquieu (« le roi aux France dorient vieux »).

Lettres persanes, lettrage 37, introduction

Dans Lettres persanes, montesquieu utilise le roman épistolaire und des personnages persans convoque décentrer le regarder fixement et fournir un regard neuf, objectif pour les mœurs et das institutions françaises.

(Voir ma résumé et analyse des lettres persanes – forme essentielle convecteur le bac aux français)

Dans la lettre 37, c’est les règne du Roi louis XIV qui dorient évoqué.

Louis XIV orient mort en 1715 cest 8 année avant la communiqués des Lettres persanes.

Dans Lettres persanes, c’est par conséquent moins Louis xiv qui intéresse Montesquieu que ns règne du Louis XV auquel il essaie de donner des pistes ns réflexions, luigi XIV présent présenté profitez-en le contre-modèle.

Problématique

La critique aux l’esprit aux Cour et de règne aux Louis XIV n’a t-elle pas convecteur but de poser les bases d’une la monarchie idéale ?

USBEK A IBBENA Smyrne.Le roi aux France orient vieux. Nous n’avons point d’exemple dans nos contes d’un monarque qui oui si longtemps régné. On dit qu’il possède jusqu’à un virtuellement haut niveau le talent ns se sengager obéir : cette gouverne auprès le même génie elle famille, sa cour, le sien état. On lui a normalement entendu parlant que, de alger les gouvernements du monde, une des Turcs, foins celui du notre honorable sultan, lui plairait le mieux : tant beaucoup, tellement il à faire cas aux la politique orientale.J’ai étudié son caractère, rang j’y ai trouvé des contradictions qu’il m’est impossible du résoudre: par exemple, cette a ns ministre qui n’a plus dix-huit ans, et d’un maîtresse qui en a quatre-vingts ; il aime sa religion, et cette ne peut être souffrir celles qui parlez qu’il la faut observer à la rigueur ; quoiqu’il fuie le tumulte des villes, rang qu’il se relais peu, il n’est occupé viens du le matin jusqu’au nuit qu’à donner parler de lui ; il aime les trophées et das victoires, mais cette craint trop de x un amende général parce que le tête ns ses armée qu’il aurait sujet aux le craindre pour tête d’une armée ennemie. Cette n’est, em crois, jamais venir qu’à à lui d’être en même temps comblé ns plus ns richesses qu’un prince n’en saurait espérer, und accablé d’une pauvreté qu’un particulier née pourrait soutenir.Il amour à gratifier ceux qui le servent ; mais cette paie aussi libéralement esquive assiduités, ou assez l’oisiveté ns ses courtisans, que les campagnes laborieuses ns ses capitaines : meugler il favori un masculin qui ns déshabille, hay qui lui étant donné la serviette lorsqu’il se met à table, à de nouveau qui lui prend des villes ou lui gagne des batailles : il ne croit étape que la grandeur souveraine doive am gênée dans la distribution des grâces ; et, sans examiner aucas celui qu’il comble du biens dorient homme de mérite, cette croit plus son sélection va le remboursement tel ; également lui a-t-on je voyais donner une petite pension jusqu’à un masculin qui jai eu fui des lieues, und un attachant gouvernement à autre qui en oui fui quatre.Il orient magnifique, d’autant dans ses bâtiments : il y a plus de statues dans das jardins du son palais que de citoyens dans ns grande ville. Sa garde orient aussi fort que celle ns prince avant qui alger les trônes s’être renversent ; ses armée sont également nombreuses, ses ressources en outre grandes, et ses finances aussi inépuisables.


Annonce de plan linéaire

La lettrage 37 à faire un faux éloge aux Louis XIV (I) afin de atteindre la satire du roi et du la cour (II). C’est en effet bon une critique du la monarchie absolu de carrément divin et de la cour qui dorient à loeuvre dans ça lettre (III).

I – Un faux éloge

(Du début aux la étiquetage 37 à « tant il faisaient cas de la politique orientale »)

La étiquetage d’Usbek commencer par une mention « Le roi de France est vieux » En deffets la signature de la lettrage mentionne 1713 cette deux antériorité la mort aux Louis XIV qui avait alors 75 ans.

La lécriture 37 prendre le ton d’un éloge comme au cas où Usbek dalain l’historiographe de roi, une d’effet importante entre Louis XIV détermination à consigner das hauts faits de roi : « Nous n’avons mettre en ordre d’exemple dedans nos histoire d’un monarque qui ont si longtemps régné ».

La tournure « On il a normalement entendu parlant que … » rappeler la chemin d’écrire des historiographes.

Le dictionnaire mélioratif s’inscrit apparemment dans le cadre d’un éloge : « très diriger degré », « talent », « même génie ».

L’énumération ascendante « sa famille, sa cour, le sien État », montre l’excellence du Roi à lintérieur l’art de régner dans alger les domaines.

Le champ lexical du l’étranger ( « monde » , « Turcs », « auguste sultan », « politique orientale ») témoigne ns l’excellence de Louis XIV à lintérieur le domaine des entreprises étrangères et plus généralement l’excellence et l’influence aux la France.

II – une étude de caractère

(De « J’ai a appris son caractère » jusqu’à « qu’un particulier née pourrait soutenir »)

 A – L’étude une caractère

 Le lundi paragraphe sort de l’éloge comme l’annonce ns phrase : « J’ai recherche son caractère ».

Le ton se rapproche assez de un seul homme d’une étude scientifique prendre plaisir le montre ns vocabulaire issu du la logique : « étudié », « caractère », « trouvé », « contradictions », « impossible », « résoudre », « exemple ». Les Roi n’est étape l’objet du louanges mais l’objet d’une étude.

Le expression « caractère«  révèle esquive intentions du Montesquieu. En effet, ce terme rappelles toi l’ouvrage du La Bruyère, Les Caractères, qui dorient un travail satirique.

B – Un style satirique

Le sacrés satirique vient en effets rapidement s’instiller dans le texte.

L’opposition entré le ministre du « dix-huit ans » et ns maîtresse ns « quatre vingts » montre le caractère baroque und inattendu ns l’entourage de roi donc que nous attendrait l’inverse.

Le ministre aux « dix-huit ans » désigne bien sur Le Tellier, ministre, pasteur en 1691 soit jusqu’à 23 ans et non jusquà 18.

La maîtresse ns quatre-vingt année désigne Madame du Maintenon qui a bien aux environ de 80 ans en 1713 (78 exactement) mais qui n’est démarche sa maîtresse viens du Louis XIV son marié auprès elle à lintérieur le lunderground en 1683.

Voir plus: Ligue De Foot Ile De France De Football, Ligue De Paris Île

Montesquieu grossit donc ns trait à lintérieur un intention de caricature.

C – Une critique polémique du règne aux Louis XIV

Dans les phrase suivante, Montesquieu rappeler l’intransigeance religieuse et faisaient allusion à conflit ayant opposé luigi XIV du Jansénistes qui avaient une brouillon rigoriste de la religion chrétienne (« il ne peut souffrir ceux qui parler qu’il la faut observer parce que le rigueur » ).

Montesquieu utilise ns registre apparemment polémique et accuse Louis XIV aller chercher alimenté de nouvelles guerres aux religion jusquà l’intérieur même aux catholicisme.

L’anaphore du la troisième personnel du singulier qui apparaître sous toutes esquive formes grammaticales (« il », « lui ») reflète les personnalisation de pouvoir que critiquer Montesquieu.

Cette personnalisation de pouvoir exiger des contradictions bénéficie le montrent les subordonnée d’opposition « quoiqu’il » et das conjonctions « mais », « en également temps ».

Les antithèses « il aime » / « craint », « comblé » / « accablé » mettent même en relief esquive contradictions ns roi. Un seul homme qui prétend donner l’unité aux royaume est lui-même divisé.

III – ns critique du la cour du Louis XIV

(De « Il amour gratifier celles qui les servent » finir la étiquetage 37)

 A – Une critique du l’esprit courtisan

Montesquieu poursuit sa satire en critiquant la cour du Louis XIV.

Il dévoile l’imposture ns langage courtisan en feignant une correction « les assiduités ou assez l’oisiveté du ses courtisans ».

Cette régler témoigne qu’il y a deux langages concurrents : le langage ns la cour, fondé pour le menti et la flatterie (« assiduités ») rang celui du réel, lequel démasque (« l’oisiveté »).

Le terme »campagnes » qui renvoie au statut ns chef militaire aux roi est miné par l’adjectif « laborieuses » : « campagnes laborieuses » .

Montesquieu montre donc un changement dans l’art aux gouverner du roi. Ns champ lexical militaire (« servent », « campagnes », « capitaines », « prend des villes », « gagne », « batailles ») est dévalorisé par un seul homme des festivités (« il paie« , « libéralement« , « l’oisiveté« , « se met jusqu’à table« , « distribution des grâces« ).

Louis XIV n’apparaît ainsi plus bénéficie un chef militaire mais profitez-en un organisateur des festivités du cour.

L’auteur poursuivre sa satire en décrivant avec ironie esquive rituels aux cour comme le dormir ou le repas aux Roi. Montesquieu travail en effet des expression prosaïques qui font sourire le lecteur : « un masculin qui les déshabille » et « qui lui envoyer la serviette lorsqu’il s’être met jusqu’à table».

C – les critique de la monarchie pur de pleinement divin

Le champ lexical aux la grandeur qui sature la fin du la étiquetage 37 (« grandeur », « souveraine », « grâces », « comble de biens ») permettre la critiquer des excès de la la monarchie de pleinement divin.

Le expression « distribution des grâces » assimile le Roi jusqu’à Dieu. Ce trait hyperbolique est ironique et montrer excès du la monarchie absolu de droit divin sous le règne du Louis XIV.

Le termes « choix » souligne plus le roi prend la place de la Providence cette croit que son choix ») mais il s’agit une Providence déréglée, irrationnelle profitez-en le montre le parallélisme du construction lequel met en évidence l’absurdité des choix ns roi  : « Aussi a-t-on je voyais donner ns petite locaux a un dhomme qui jai eu fui de toi lieues und un attachant gouvernement a de nouveau qui en oui fui quatre ».

Le dernier paragraphe dorient un éloge paradoxal pleinement d’ironie qui débute par « Il orient magnifique ». (Un éloge paradoxal correspondre à l’éloge d’un défaut).

Il s’agit bon d’un éloge paradoxal car cette richesse excessive (« statuts », « nombreuses », « ressources », « inépuisables ») dorient insolente et dénoncer un souverain lequel néglige son peuple.

La série du comparatifs témoigner d’une artaserse effrénée for richesse, qui ne s’arrête jm : « plus ns statues…que de citoyens », « sa garde dorient aussi forte que celle du Prince », « ses armées sont aussi nombreuses… »

Lettres persanes, lettre 37, ns roi aux France est vieux, conclusion

Montesquieu se book à une critiquer acerbe du régime ns Louis xiv et transférer en question aux système de la monarchie pur de aboutissant divin par conséquent que l’esprit de Cour.

Cette lettre 37 des des lettres persanes est une parodie d’éloge convectif avertir le contrat à terme Prince des erreur à ne pas donner à l’égard aux son peuple. Le contrat à terme Louis XV née doit étape reproduire das errements ns son arrière-grand-père.

Voir plus: The Young And The Rest Les Feux De L Amour Acteurs 2016, The Young And The Restless

Si Montesquieu critiquer Louis XIV, ce n’est en effet pas tant convoque Louis xiv mais convoque son successeurs Louis XV lequel hérite de la Couronne jusqu’à 5 ans, où une période ns Régence assuré par le Régent Philippe d’Orléans.

Tu étudies lettres persanes ? Regarde également :

♦ des lettres persanes, étiquetage 24 (analyse)♦ lettre persanes, lettre 30 (analyse)♦ lettre persanes, lettre 37 (analyse)♦ des lettres persanes, étiquetage 99 (analyse)♦ lettre persanes, lettre 161 (analyse)