Les Différentes Parties D Un Chateau Fort

Tout approximativement du continu fort : das remparts

L"approche ns château est dominer par l"ensemble des murailles défensives, angoissant d"enceinte ou du rempart.

Vous lisez ce: Les différentes parties d un chateau fort

L"enceinte est subdivisée en fronts (les diverses parties superviseur et antérieures d"une muraille, comprises entre de toi tours de base ou deux importants angles).

Lorsqu"un pièce d"enceinte est entendu entre deux tours il se décidé courtine. Celle-ci forme soit une front, soit une tranche du front.

Parfois les défenseur commode une galerie ns circulation à l"intérieur d"une courtine. ça galerie, nommé gaine, est parfois bondir en encorbellement sur la partie intérieure ns rempart.

La visage extérieure du rempart est communément inclinée, donc que les mur intérieur reste ruines rigoureusement vertical, si bien que les muraille, concéder épaisse à sa base, s"amincit en montant. Cette inclinaison se nommé fruit.

La aménagements de l"enceinte extérieure ou également des variété tours peut un m complétée par un d’amplification maçonné hay taillé à lintérieur le roc. Il s"agit de l"empattement nommé à rendre la sape concéder difficile et à acquérir le ricochet des projectiles jetés du haut ns la muraille.


*

Un empattement brisé formant mien et, ressemblant à ns proue ns navire, se nommé éperon. Cette dernier est désigné à interdire l"attaque frontale hay à dévier les projectiles ns l"assaillant.

Pour des raisons aux solidité ou d"adaptation au mouvement et parfois par nécessité tactique le professionnel d"œuvre gratifie les rempart du ressauts, celles saillies qui rompent l"alignement du la muraille.

Le sommet ns rempart (ou des tours) orient équipé du mâchicoulis.

Ce système du défense, placé en encorbellement et équipé d"ouvertures verticales, promotion le tir fichant, les d’objets jetés par das mâchicoulis capable rebondir dessus l"empattement.

En l"absence hay en additionnel des mâchicoulis, ns défenseur peut ajouter des hourds à sommet du ses murailles ou aux ses tours. Ils consistent en galeries du circulation volante et de défense en bois. Elle sont amovibles (escamotables) et supportées par des corbeaux, des consoles, ou des solives en outre en bois. Esquive hourds sont en quelque organiser des mâchicoulis en bois.

Il existe même des falsification mâchicoulis créés convectif l"ornementation ou convectif tromper l"ennemi aux loin. En général celles frises complètement décoratives situées au sommet d"une muraille ne comportent pas d"ouverture.

Le chemin de ronde orient souvent abri par ns parapet, vrai mur ns défense construit venir sommet aux l"enceinte, d"une courtine ou d"une tour.


*

Lorsque ce muret dorient formé du créneaux (intervalle ouvert entre deux merlons) et aux merlons (la maçonneries pleine entré deux niche et matériel d"abri ns défenseurs) ont mentionné que le parapet est crénelé. Les merlons sont en général percés d"une hay plusieurs meurtrières.

Le rempart orient rendu plus solide par diverses méthodes architecturales. Conditions météorologiques peut en plus en détail l"épaisseur en coup dœil de blindage un mission faible, en général de côté aux l"attaque. Le mur devient donc mur-bouclier. Dans certains cas, celui-ci joue un rôle concéder important que les donjon und peut même se substituer jusqu’à lui.

Le mur protéger ne devoir pas être confondu avec une chemise, qui est ns muraille indépendante. Celle-ci, également appelé manteau (Mantel, en allemand), enveloppe et renforce un point faible foins stratégique de château, en général un donjon. D’un chemise peut être s"enrouler concentriquement approximativement d"un donjon hay peut matin composée aux plusieurs courtines.

La chemise pouvez se trouver à un hay plusieurs mètres, hay seulement jusqu’à quelques dizaines ns centimètres aux donjon. Les mot veste constitue ns racine ns verbe démanteler lequel signifie démolir ou démonter ns muraille pierre de pierre.

En additionnel à l"enceinte, les bâtisseur érige maintenant et encore des braies. Cette mot moyenne "culotte" en vieux français. Cette s"agit d"une agencer de rempart bas, vérité ouvrage défensif érigé à l"extérieur ns château pour blindage les fondations ns la forteresse contraire la sape. Eux peut être constituée d"une élévation en terre ou maçonnée. Il peut en outre s"agir d"un terre-plein avec un mur entendu entre leur enceintes, en avant du chefs château.

Des braies ns moindre importance ou de possibilité défensive douteuse hay incomplète orient nommée mentir braies (caleçon). D’elles a parfois une vocation ornementale. Cette peut en outre s"agir d"une palissade ou d"une égoutter (avec parapet défendant le fossé) approprié basse pour matin masquée par ns relief ns la contrescarpe.

Les tours

Pour protéger le cœur ns château, les seuls murs ne suffisent pas. Ils doivent matin complétés moyennant des tours. Celles édifices sont plus ou plié élevés bruyants leur destination. Les tours peuvent matin carrées, rectangulaires, cylindriques, hémicylindriques, ovales, triangulaires, polygonales ou avoir d"autres forme géométriques selon les besoins.


*

Selon elle situation hay son rôle par rapport à l"enceinte ou venir château, la tour peut matin tour d"angle lorsqu"elle est configuré à l"angle d"une muraille hay d"un imeuble ; tour du flanquement ou tour flanquante lorsque, placée anti l"enceinte, entré deux angles morts, nom de famille permet le tir la croix et la défense des fondations de rempart ; tour du guet foins guette (ou guète), lorsque, érigée à sommet aux donjon, nom de famille a convoque mission ns surveiller l"approche du château.

Voir plus: Quels Sont Le Fleuve Le Plus Puissant Du Monde, Le Fleuve Le Plus Puissant Du Monde

Les tours voient leur conception adapter aux désir : donc un bastion orient ouvrage en terrestre ou en maçonnerie placé jusqu’à l"extérieur du rempart. Il peut être considéré comme une organiser de tour ns flanquement. Cest placé en saillie anti la courtine und permet ns tir croisé.

Les bastions se sont généralisés avec l"arrivée des armes à feu (à partir du la première moitié du 14ème siècle). Ils sont communément plus gros et surtout plus sophistiqués que les tours construit lors aux la multiplication des châteaux aux pierre. La cou (partie communiquant avec la forteresse) des bastions pouvait un m ouverte, fermé ou remparée. Ns terme allemand ns bastion orient Bollwerk.

Parmi les est différent types du tours, mentionnons la tour jusquà bec, qui présente ns partie en saillie foins en point tournée vers l"attaquant (un travail fortifié en angevine saillant se nommé redan).

La la tour ouverte parce que le gorge n"est pas fermer la porte sur ns partie habitent en communication avec l"intérieur de château. Cette empêche l"ennemi, lequel a investi une partie d"une place forte, du s"y réfugier ou du s"y retrancher.

La tour principale à lintérieur un intimement est, évidemment le donjon. Etant en principe la plus élevée und la reconnaissance forte du château, d’elles sert aux dernier abordés en laffaire d"attaque et aux rupture des défenses avancées.

Ce bâtiment peut am isolé à l"intérieur du la forteresse, être intégré du remparts, hay flanquer les rempart.

Il peut un m habitable en temps aux guerre voire servi d"habitation permanente. Dans ce cas, conditions météorologiques nomme ns donjon la tour habitation puisqu"il sert aussi ns logis seigneurial ou du palais.


*

Parfois, le donjon n"est qu"un beffroi quasiment inhabitable. Il n"est alors que ns symbole du la forcer seigneuriale, ultime asile en cas d"investissement de la forteresse et tour d"observation complémentaire aux est différent tours et du diverses défenses. à lintérieur le monde germanique on travail souvent, dans cette cas-là, le terme Bergfried (étymologiquement : ""qui protège le château"" hay Burg-Friede).

Le donjon, jusqu’à l"instar des est différent tours, peut am carré, polygonal (généralement pentagonal hay octogonal) hay cylindrique.

La porte ns donjon dorient quasiment demeure placée à lintérieur la section supérieure du la tour et reliée venir rempart ou à logis seigneurial grâce à ns passerelle escamotable.

Il existe également en complément à toutes das constructions aller chercher une la faiblesse stratégique ou défensive certains types de tourelles. Celles petites tours sont maçonnées ou bâties en bois et terre battue.

Les tourelles peuvent un m érigées en encorbellement au sommet d"une muraille foins placées à l"angle d"une tour. Elle peuvent aussi am ornementales. La tourelle la reconnaissance courante dorient l"échauguette foins poivrière cylindrique. ça guérite orient généralement placée jusqu’à un angevin extérieur d"un rempart foins d"une tour.

Pour se faire défendre, les fentes du tir

De beaucoup ouvertures sont pratiquées dans la muraille et dans esquive tours : ce sont les fentes de tir. Esquive plus ancien pratiquées dans la muraille sont appelé meurtrières.


*

Les fentes ns tir ont sûrement évolué à travers das époques et confiance en soi sont adaptation aux armes à feu. Donc les ouvertures aux tir rectangulaires, ovoïdales hay circulaires pratiquées dans une muraille se désigner embrasures. Celles-ci sont ébrasées vers l"extérieur und peuvent un m équipées de redans (ou redents) qui sont des décrochements répétés.

Parmi les meurtrières, cette y a tout d"abord l"archère (ou archière), complet étroite et haute. Eux est configuré dans l"épaisseur aux la muraille convecteur le tir jusqu’à l"arc. Le trait (la flèche) née peut être décoché que dans un destiné vertical. Mais l"archère peut oui une base horizontale, parfois évasée en former d"étrier pour pire la aperçu plongeante et faciliter le tournage en exécutif des fondations des remparts.

Le défenseur brouillons çà et da un espace de part rang d"autre du la fente sur le page intérieur de la muraille. Cette renfoncement important est nommer niche rang permet au desservant de s"abriter convoque préparer son armé pendant que l"un aux ses coéquipiers décharge la sienne jusquà partir aux l"archère nommé archère jusquà niche.

Pour ns tir jusquà l"arbalète, nous utilise d’un fente largement ébrasée vers l"intérieur, nommée arbalétrière, qui permet les tir à lintérieur plusieurs directions. Si l"archère hay l"arbalétrière orient encore équipé d"une fente horizontale d’elles est qualifiée de cruciforme, là elle prend alors une forme de croix.

Pour accomplissement la défense au-dessus d"une porte hay d"un tronçon délicat aux rempart, le constructeur pose en encorbellement anti le rempart, voire à sommet du la muraille, ns petite construction ns charpente ou aux maçonnerie. Cet élément la défense nommé bretèche autoriser de amplifiait un front, un tremper ou d’un porte. Nom de famille peut matin équipée aux mâchicoulis et ns meurtrières.


*

Il pouvez en outre consiste en des ouvertures dans la voûte d"un gangs (le couvrement de passage entré la porte et la herse) ou placées en encorbellement au-dessus d"une porte fortifiée. Il s"agit des assommoirs qui permettent ns jet vertical (tir fichant) de pierres foins d"autres projectiles convectif interdire l"accès aux assaillants. Soulignons que les jet d"huile bouillante est aux l"ordre aux mythe und a été généré par des concept romantiques.

À l"avènement des armes à feu (au 14ème siècle), l"archère dorient agrandie vers le meugler pour permettre les tir jusqu’à l"arme jusquà feu. L"ouverture est adaptation à l"arme. Ainsi naît l"arquebusière, ns coulevrinière, etc.

Voir plus: Top 10 Des Plus Bel Les Plus Beaux Sites Du Monde Classement

Lorsque esquive châteaux ont été équipés de canon, on a créé des bouches à feu qui sont des ouvertures concéder ou petit élaborées en fonction ns la direction aux tir, aux sa gamme et ns la cacher du desservant. Ces ouvertures nommées canonnières peuvent être rectangulaires, ovoïdales, ou circulaires. D’elles est évasée vers l"extérieur et occasionnellement équipée de redans.


Sommaire BNPA | Mentions légalement | contact | hachette d"utilisation | support technique | BNPA et programme