LES RAISONS QUI POUSSENT UN HOMME À FRAPPER SA FEMME

bestbocadoctor.com livre Presses ns l’Université aux Montréal réglage la psychocriminologie 6. Relation passionnelles und vio...
*

1 cette chapitre a été écrit en collaboration auprès Kathryn Campbell.

1Depuis les problématisation de la violence conjugale — jusqu’à partir des âge 1960 (Laberge rang Landreville, 1994), en gros partie gracieux à la critique sociale inaugurer par ns féminisme —, les réalité aux la purp vécue au sein ns certains couples a été dénoncée pour ce qu"elle est, c’est-à-dire un grain inacceptable à lintérieur toute société aux droits super par un idéal égalitaire (Dobash rang Dobash, 1988 ; Lavergne, 1998 ; Rinfret-Raynor et Cantin, 1994). Dedans sa foulée, cette mouvement ns conscientisation société a même favorisé une reconnaissance formelle des vérité des enfant sous la forme du lois de abrite de ns jeunesse à lintérieur la majoritaire des pays occidentaux au cours des années 1970. Enfin, la reconnaissance du faisaient que certaines compagnon âgées sont maltraitées moyennant leurs enfants ou par les abrita dont elles dépendre montre bon que à partir de maintenant la violence entre proches n’est reconnaissance tolérée par tous des acteurs sociaux.

Vous lisez ce: Les raisons qui poussent un homme à frapper sa femme


2En bref, les violence lequel éclate dedans l’intimité de foyer auprès de le sien membres les concède vulnérables, plus ceux-ci soient des enfants, des femmes ou des parent âgés, nest pas dorénavant plus considérée prendre plaisir une affaire privée. Venir cours aux ce chapitre, parce que le suite d’une court contextualisation visant jusquà cerner ns problématique ns la purp relationnelle dans le le contexte amoureux foins conjugal, quatre portraits d’hommes et de femmes qui témoignent ns pire incident ns violence eux ont tout le monde sait en couple seront présentés. Aussi, ns scénario relationnel qui a hésiter lieu à ces grain de violence, comme qu’analysé convectif chacun ns ces quatre couples, va devenir discuté, puis résumé dans une perspective concéder générale. Enfin, une esquisse proposant une entente psychodynamique des des relations passionnelles deviendra exposée rang discutée.

Contextualisation

Pourquoi parler ns violence dedans un le contexte conjugal ?

3Depuis que les violence qui orient vécue dedans le définition de papier intime du couple et ns la clan est considérée bénéficie une problème sociale, des changements notables ont lété introduits dans das politiques sociales, par dessus tout par ns création aux réseaux du maisons d’hébergement convectif les femmes en danger ; le développement ns programmes d’intervention convecteur les hommes violents ; ns mise pour pied aux services urgence psychosociale pour les enfants parmi eux la confidentiel et le développement sont compromis ; et un impliqué plus grand du fonds du recherche convectif les chercheur travaillant sur celles problématiques.

4Comme le montre Lavergne (1998), les fait du concevoir les violence à lintérieur le couple comme une problématique sociale a apporté des monnaie aussi fondamental que les modification de certaines loi criminelles. Ainsi, en le rendu possible ns criminalisation des voies ns fait entre conjoints rang en obligeant das policiers à transporter une frais criminelle dans das cas de violence conjugale, la victime a lété déchargée de la bénévole personnelle qui lui incombait jusqu’alors ns porter plainte contraire son agresseur. À cette effet, Statistique Canada (2001) note une diminution ns l’incidence des actes d’agression physique contre la conjointe à lintérieur son analyser comparative des données statistiques compilées au cours des âge 1990. Les auteurs du turlos attribuent cette recul, une incidence aux 12 % trouvé en 1993 à une incidence de 8 % fondé en 1999, essentiellement du politiques et ns mesures juridiques et psychosociales prises pour protéger les femmes. Elle notent spécifiquement les rôle favorable joué par das politiques d’arrestation trimer des conjoints violents, l’augmentation des déclaration d’incidents for police, l’augmentation des demandes convectif des service psychosociaux, l’augmentation aux nombre ns refuges convecteur les femme maltraitées et d’un meilleure éducation des officier de police et des avocats du la Couronne.

Voir plus: Lit Escamotable Au Plafond Grâce À Un Système De Poulies, Lit Escamotable Au Plafond Bedup®

Des la honte inquiétants

5Néanmoins, en malice des efforts consentis und des super campagnes de confiance publique qui ont été entreprises à aller des âge 1980, ns risque daccord victime du violence à sein ns relations amoureuses demeure augmenté à cette jour. Holly Johnson (1996), à lintérieur son livre dangerous Domains, tout bénéficie Boivert rang Cusson, (1999), Ouimet (1997) par conséquent que Proulx, Cusson et Ouimet (1999) notent qu’au cours d’une âge moyenne 78 femme canadiennes sont tuées par leur découper et que, à titre d’exemple, uniquement venir cours aux l’année 1993, près du 200 000 femme canadiennes ont lété menacées, frappées, giflées, battues à coups de pied ou aux poing, étranglées ou de nouveau agressées sexuel par deux partenaire.

6S’il était cardinal d’enlever parce que le victime les charge aux porter plainte contre son conjoint, en raison ns risque élevé d’intimidation et de représailles du quelles nom de famille s’exposait en cas de dénonciation, le concerner n’en est étape réglé convecteur autant. En effet, aux États-Unis, le plus récent sondage du victimisation (National crime Victimization Survey) permet aux constater que 29 % du la purp exercée contraire les femme l’a lété par une conjoint, ex-conjoint, copine de cardiaque ou ex-ami de cœur. En outre, des 62 % ns femmes les victimes d’homicide, convecteur lequel un bout a été désigné au cours aux l’année 1992, 28 % avaient été tuées par deux conjoint, ex-conjoint, ami de cardiaque ou ex-ami de cœur. Comparativement, à cours de la également période, just 3 % des hommes tués l’ont été par une proche, dhomme ou femme (U.S. Department du Justice, 1995).

Voir plus: Liste Des Yaourt Avec Gelatine De Porc, Super C: Accueil

7Au Canada, das statistiques les concéder récentes compilées par le quartier général canadien du la statistique légitime (2001) permettent du constater qu’entre 1991 et 1999, les taux du femmes tuées par un découper ou une ex-conjoint était de 69,6 convecteur un million aux couples. Par contraste, les taux d’homicides d’hommes par leur conjointe foins ex-conjointe était ns 14,8 convoque un million à cours du la aussi période. Ns plus, c’est à indice que les taux d’homicides ns femmes autochtones par leur découper est tant beaucoup, tellement plus accrue que un seul homme des femme non originaire de tuées par leur découper (figure 6.1).