LES VISITEURS 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

*
*
*
Jean-Marie Poiré dessus le tournage des visiteur © TF1 ProductionsSi jeans Reno, alors âge de 67 ans, "avait vraiment ns mal physiquement", christian Clavier aurait "toujours son petit côté espiègle", bruyant Stéphane ns Parc. "Il a une puissance comique, d’un puissance ns jeu, du concentration absolument incroyables", loue Nicolas Vaude. "Quand il était en face de moi, j"avais du mal jusquà ne démarche rire. C"était virtuellement difficile aux tenir."

"Les mains à lintérieur le cambouis"

Si le filmer se déroule à lintérieur une ambiance festive, c"est au attacher que assez se joue et qu"un film devient réellement d’un œuvre aux Jean-Marie Poiré. Les cinéaste, qui a retenu la leçon des Anges gardiens, espérer un cinématicien rythmé, avec des respirations. Cette s"appuie d’environ le monteur Philippe Bourgueil, avec qui il travaille convecteur la première fois.

Vous lisez ce: Les visiteurs 4 la seconde guerre mondiale

"Il m’a tant beaucoup, tellement aidé", applications Poiré. "Les films m’ennuient virtuellement vite et comme je suis très neurasthénique, comme je connais les comiques, je pourrais donner des films ns huit minutes! par conséquent c’est bon quand qui me dit non." S"il trouvé son sacrés épileptique "un peu dérangeant", Philippe Bourgueil y voit la attacher d"un réalisateur qui "essaye du secouer ns public".

Comme pour je connais les films de Poiré, ns quantité d"images tournées orient colossale. "Il y aurait pas moins du cent heures. Nom de fille n’avais jm reçu tellement de de rushes", dit Philippe Bourgueil, qui commencer seul ns montage, pendant les tournage. "Jean-Marie tourne beaucoup, et carrément vite. Il est lié au fait qu’il connaît bien le montage. Je voyais la dynamique qu’il essayer d’insuffler, c’est bon d’en de autant.

Voir plus: Les Enfants De La Lampe Magique, Tome 1 : Le Tombeau D, Les Enfants De La Lampe Magique

Voir plus: Les Archives Secrètes Du Ghetto De Varsovie, The Ringelblum Archives

Cette très cohérente dans elle conception ns la endroit en scène."


Plus le ajouter avance, concéder Poiré "met les mains à lintérieur le cambouis", indique Philippe Bourgueil: "Je montais ns scène, puis je la il envoyais. Il jai eu chez lui un logiciel de montage Avid rang trois jours après, cette me ns renvoyait. C"était un peu inédit convecteur moi. En général, le réalisateur vient dans la chambre ns montage, conditions météorologiques regarde, conditions météorologiques parle. J’étais réglage à 200 mètres du chez lui, convecteur que ce soit simple."

C"est même lors aux cette étape que das problèmes ns scénario ressurgissent: les personnages secondaires menacer souvent aux reléguer Jacquouille und Godefroy à second destiné et il faut jusqu’à Philippe Bourgueil beaucoup ns doigté convecteur trouver le bon équilibre. Les monteur coupe aussi des pans entiers de dialogues, tous en étant confronté à autre problème, das scènes visiter offrant une multitude ns possibilités ns construire l"histoire.

Un quatrième film auprès Jacquouille anti les Nazis?

De l"avis de tous, ns coup ns génie des Visiteurs le 3 reste le sien final, lequel offre la promesse d"un bataille entre Jacquouille et das Nazis. Cette quatrième volet a toutefois peu de chances du voir le jour. "J’ai des doutes que nous puisse ns faire", confirmé Poiré. "On prend de l’âge et jusquà un moment donné, cette devient moins crédible." ns résultat aura pu matin aussi truculent suite Papy fait de la résistance, renchérit Clavier: "Ça auraient fait un film incroyable."


Jean-Marie Poiré a réel scellé nai pas le sait le destin du ses personnages, for toute fin du générique des visiteur 3, tandis que d"un plan presque subliminal où il ferme ns porte. Faut-il y cf un adieu caché, au public qui l"a aller avec fidèlement pendant des années? que nenni, répond l"intéressé, qui vient d’écrire avec Clavier d’un nouvelle comédie, Mystères jusquà Saint-Tropez. Cette s"agit d"une "private joke", révèle Philippe Bourgueil : "Jean-Marie fait ça dans alger ses films. Il est un cadeau pour celles qui maintenir jusqu’au bout!"