Les Vrais Couples De Plus Belle La Vie

du g. Jusquà dr. Et du bas en haut: Céline Frémont (Rebecca Hampton), planche à découper Marci (Laurent Kérusoré), Djawad Sangha (David Baiot), Roland Marci (Michel Cordes), Patrick Nebout (Jérôme Bertin), Wanda Legendre (Pascale Roberts), Blanche Marci (Cécilia Hornus), Mirta Torres (Sylvie Flepp), Jean-François Leroux (Jean-François Malet), Babeth Nebout (Marie Réache), Jean-Paul Boher (Stéphane Hénon), Gabriel Riva (Joakim Latzko), Samia Nassri (Fabienne Carat), Estelle Cantorel (Elodie Varlet), Sacha Malkavian (Avy Marciano), vénétie Cassagne (Ludovic Baude), mélanie Rinato (Laëtitia Milot), Barbara Evenot (Léa François), Charles Frémont (Alexandre Fabre). Chrétien Geisselmann/Sipa

Vous lisez ce: Les vrais couples de plus belle la vie

×Close

Voir plus: Exemple De Lettre De Motivation Job D Été Decathlon (Vente, Logistique

*

Voir plus: " Les 12 Coups De Midi Qui Est Derriere L Etoile, Voici Les Derniers Indices Sur La Star Cachée…

le soap opera marseya ressemble concéder que jamais pour France. Rang n"a pas pris d’un ride.


«Je lui dirai les mots bleus, les mots qu’on dit avec les les yeux », chante avec entrain ns charismatique Richard Guedj en parcourant les quelques mètre qui, venir studio 1 000 ns la Belle de Mai, jusquà Marseille, séparent les régie aux plateau de tournage. Son dadmission est d’autant reconnaissance remarquée une silence de plomb règne pour le set à propos de quoi Laëtitia Milot et bail Kérusoré (alias mélani et Thomas) achèvent deux séquence, accoudés à mythique zinc aux bar ns Mistral. Dès plus le conseillers administratifs a faire appel à « coupez ! », Richard intervient. Avant que ne début la seconde prise, il donne ses conseils aux comédiens, leur fait retravailler ns phrase, ns intonation. Entre leur indications, ses plaisanter fusent et ses imitations s’enchaînent. Le accent est donné. Il assurer le show, en homme de théâtre entiché par les scène.

Richard est « l’âme des comédiens », selon Hubert Besson, producteur ns feuilleton qui, tous soir à 20 heure 15, ns lundi venir vendredi, collecter plus du 5 millions aux téléspectateurs. En est différent termes, Richard Guedj orient le directeur d’acteurs de ce soap opéra qui, depuis une décennie, cest imposé comme une évidence à lintérieur le paysage audiovisuel français. C’est lui qui assurer le connecté entre das 15 réalisateurs qui se relaient tous l’année. Comédien et assistant réalisateur en scène du Marcel Maréchal ns Tréteaux de France, cette repéré par la production convoque son don du coach. « je n’aurais jamais pensé d’un seule détablissement que diriger des jeter me passionnerait. J’avais signature pour une semaine, je suis parti du Paris avec deux foins trois vêtements dedans ma valise. Em ne savais étape encore que mien vie allait basculer. Jai quitté mien appartement, mien femme, mien amis… Un marche Paris-Marseille, et cela dure puisque dix ans. »

Au début de l"aventure, le type n"avait pas bonne réputation. Aujourd"hui, la situation s"est inversée

L’aventure débute en 2004, lorsque france 3 rang son réalisateur général, Rémy Pflimlin, prendre le bet osé du laisser le créneau du 20 temps à une série fabriquer in France. « Le jamais était d’un vraie innovations », se rappelles toi Pflimlin. L’heureuse élue orient « Plus beau la ailé », produite par Hubert Besson auprès François Charlent und Michelle Podroznik. De trois mois aux casting et plus aux 800 candidat auditionnés, das 16 comédien phares sont choisis : Alexandre Fabre, michelle Cordes, Rebecca Hampton, Aurélie Vaneck, Ambroise Michel, Laëtitia Milot… sans oubliez Colette Renard, alias tante Rachel, illustration tutélaire ns « PBLV ». Hobtration Besson, producteur ns la société Telfrance, se souvient : « Les revendeur agréé artistiques ne voulaient étape que leurs comédiens fassent partie du notre distribution. Le genre n’avait pas bon réputation. Aujourd’hui, les situation il est inversée. Nom de fille reçois des appels de ces mêmes agence qui moi suggèrent leurs talents. »

Neuf mois concéder tard, le seconde 5 juillet 2004, premier clap ns tournage dans les studios encore empreints aux l’odeur de peinture fraîche for Belle de Mai. Cette ancien et imposante manufacture aux tabac regroupe les quatre studios aux « PBLV ». A l’étage, siègent das bureaux avec la logistique. Richard Guedj s’être souvient aux cette première date : « les restera mon plus beau souvenir ! conditions météorologiques débarquait alger de Paris, découvrant le décor. Le trac mêlé à ça envie viscérale aux se lancer à lintérieur l’aventure. » les vie du ce petit quartier imaginaire du Mistral peut donc débuter. Entré intrigues sentimentales et enquêtes policières, das familles Chaumette, Torres, Frémont und Marci n’attendent plus que leur public.

Les lancement sont bon en au dessous de des attente et ou le auditeur ni l’audience ne sont venir rendez-vous. Affronter à les difficile déconvenue, qui durerait plus ns six mois, ns contenu du feuilleton est retravaillé. A Paris, rue aux la Chaussée-d’Antin d’où sont élaborés das épisodes, les auteurs s’attellent à une écriture concéder dynamique. Le talenz des auteurs de scénario est venir cœur de succès du « PBLV ». L’audience grimpe. Mistral gagnant… la saison 2 s’envole rang le casquette des 5 millions de téléspectateurs orient atteint. Le 14 février 2006, jour de la Saint-Valentin rang hasard du calendrier, l’intrigue pour la mort du Nicolas Barrel assembler 6 329 600 téléspectateurs. Ns série a éclaté : une page sur facebook se crée, une boutique s’ouvre jusquà Marseille, ns circuit touristique orient mis en place auprès l’office aux tourisme. Les recettes de cuisine des Mistraliens s’être retrouvent aussi dans esquive assiettes révélant les secrets de l’aïoli ou aux la tarte du fraises ns Johanna. Les comédiens enchaînent esquive festivals et les séances du dédicaces de quatre coins ns la France, rang s’invitent sur le canapé rouge du Michel Drucker. « nom de famille travaillent trop pour avoir le temps du se captation la grosse tête, souligne Richard Guedj. La journée, eux tournent ; ns soir, à la maison eux, elle apprennent leur texte convecteur le lendemain. Eux m’épatent. On vit articulations dix temps par jour puisque dix ans. Entre nous, l’état d’esprit est semblable à un seul homme d’une troupe ns théâtre : pas d’ego, mais du l’humilité et de partage. »

Mariage gay, les burqa, ns cannabis... Tellement de de sujets dans l"air ns temps

Quand elle ne tourner pas, Cécilia Hornus (Blanche à l’écran) essaie aux répondre jusquà son abondant correspondance : « c’est à nous aux remercier les téléspectateurs être là ! » elle est touchée lorsque, dedans la rue, une infirmières l’interpelle convecteur la féliciter d’apporter celles vingt minutes quotidiennes du douceur et échapper aux compagnon malades hay âgées. « C’est si important à qui ! Merci… und à ce soir ! » cest aussi cette qu’entend normalement Sylvie Flepp (alias Mirta) dans la réel vie. Effectivement, à cette soir, comme je connais les jours, à la aussi heure… Dans chaque épisode (construit selon trois des draps correspondant chacune à une intrigue), apparaissent des thème actuels : ns mariage homosexuel entre Thomas et Gabriel (premier baiser cadrages dans une série française) puis de toi adoption de Thérèse, les chômage, la burqa, le cannabis… tant beaucoup, tellement de cavité dans l’air de temps qui parlent ns hommes et ns femmes, toutes génération confondues. Convecteur les élections du 2007 und 2012, deux épisodes furent tournés en en amont (l’un en cas ns victoire ns la gauche, lautre en cas aux victoire aux la droite). Lors de dernier scrutin, la fabrication et hubert Besson se sont questionnés d’environ l’intégration d’une famille frontiste : « Nous devoir nous interroger sur la façon dont le FN peut am traité au sein de feuilleton. » les épisodes s’être calquent sur le routine – Noël, le bac… –, produire une synergie quotidienne avec l’actualité. Récemment, les Mistral a revêtu esquive couleurs aux la Coupe du monde. Pour Rémy Pflimlin, « PBLV » orient « d’un chronique de la compagnie française lequel fédère les citoyen ».

Sur das réseaux sociaux, un détail n’échappe pas du fans : les costumes de feuilleton sont acheté dans esquive grandes enseignes du vêtements, à des récompenses très accessibles. Environs financière, aussi… le week-end, Richard Guedj troque les plateaux de tournage convoque les vue marseillais dont il ne se lasse jamais. En bateau, il prend ns large. Marseille offre parce que le série esquive plus beau décors (ville, mer, campagne) und un climat propice convecteur tourner trois cent soixante-cinq moi par an. Cette ville, porte de l’Orient, étant donné surtout au feuilleton ns richesse aux sa diversité, de son dynamique et ns son développement permanente. Comme chaque matin, une vingtaine du fans attendre à l’extérieur de studio. Richard Guedj reconnaît das fidèles : « marche vous pente à l’ombre, il faisaient trop chaud en pleinement soleil ! » parmi eux, leur Australiennes, à peine sorties ns la gare Saint-Charles. A l’intérieur, les comédien enchaînent les prises du 8 heures à 18 heures, dedans l’imposant décor troublant de réalisme dédié en 2004 par michel Blaise. Inspiré aux quartier ns Panier, le plus vieux du la ville, tous détail dorient bluffant, du Vélib’ marsillais appuyé contre un mur à mégot ns cigarette jeté dedans le caniveau. Du grands ballons ns lumières surplombent ns plateau convoque distiller une latmosphère jour-nuit. Ce fameux plateau du « PBLV » reçoit communément la visitant d’Américains, ns Coréens, du Mexicains rang même du Brésiliens, pourtant rois en matière de telenovelas.

Pour fêter les 10 ans, la fabriquer a vu vaste : nouveau générique und logo concéder moderne. Dans les mois qui viennent, une gros dispositif numérique permettra ns internautes du participer aux dilemmes aux cœur ns Mélanie (Laëtitia Milot). Ns jour, peut-être, le quartier de Mistral endossera même les dimensions une ville. Bruyant Hubert Besson, les défi convoque les dix âge à arrivée est d’« appréhender les société du demain, d’innover et ns surprendre, de nouveau et restes ». Und Richard Guedj aux conclure, en l’imitant parce que le perfection, avec ce qu’aimait dire Jean Gabin : « Moi, j’adore das acteurs. Il est chouette, les acteurs. C’est bath, esquive acteurs. » qu’il se rassure, cette n’est pas près ns quitter les siens…